Alice fait son cinéma

Les séances d'Alice : Que Dios Nos Perdone

mercredi, août 16, 2017



Que Dios Nos Perdone

Madrid, été 2011. La ville, plongée en pleine crise économique, est confrontée à l’émergence du mouvement des « indignés » et à la visite imminente du Pape Benoît XVI.
C’est dans ce contexte hyper-tendu que l'improbable binôme que forment Alfaro et Velarde se retrouve en charge de l'enquête sur un serial-killer d’un genre bien particulier. Les deux inspecteurs, sous pression, sont de surcroît contraints d’agir dans la plus grande discrétion…

Dernier film du réalisateur espagnol Rodrigo Sorogoyen, récompensé à Beaune (prix Sang Neuf) et à San Sebastian (prix du Scénario), Que Dios Nos Perdone est un polar ultra sombre dans la mouvance des néo-film noirs espagnols (La Isla mínima d’Alberto Rodriguez et La Colère d’un homme patient de Raul Arévalo).

Que Dios Nos Perdone met en scène deux inspecteurs hors norme à la recherche d’un serial killer pendant les JMJ dans la capitale espagnole en 2011.
Alfaro, le premier inspecteur, est une grande gueule, incapable de résister à une provocation. Une inaptitude au self-contrôle qui plombe sa carrière et son couple. Son partenaire, Velarde, semble plus posé. Il n’en est pas moins obsessionnel, particulièrement sur les scènes de crime. Bègue, chaque phrase est un col à franchir, alors il en dit le moins possible.
Ils sont les seuls à prendre au sérieux ces meurtres, ils rament, échouent, tandis que le psychopathe multiplie les crimes…

La qualité première de Que Dio Nos Perdone c’est le développement des personnages, de ces deux flics très différents mais tellement similaires dans leurs failles. Alberto Rodriguez prend le temps entre deux meurtres sordides de montrer leur humanité, qu’ils ne sont pas meilleurs que les autres, qu’ils doivent lutter contre leurs démons. Un peu, comme le ferait le meurtrier.

Que Dio Nos Perdone brille également par sa mise en scène. Dans une ambiance caniculaire, « sale » et oppressante, le réalisateur nous entraîne au cœur de l’action caméra à l’épaule, suivre les protagonistes. Il laisse également la caméra se poser proposant des plans stylisés, toujours noirs et sombres.

Que Dio Nos Perdone ne renouvelle pas le genre du thriller pour l’originalité de son histoire, mais pour la complexité et la beauté de ses personnages. Et rien que pour ça, il mérite son visionnage. Âmes sensibles s’abstenir, Que Dio Nos Perdone est parfois très violent.


* * * 

Que Dios Nos Perdone
Film de Rodrigo Sorogoyen
Avec  Antonio de la Torre, Roberto Álamo, Javier Pereira
Genre : Policier, Thriller
Durée : 2h06



son instagram





fantaisy

LC Le Paris des Merveilles, tome 3

mardi, août 15, 2017



Le Paris des Merveilles, tome 3 : Le Royaume Immobile
de Pierre Pével

Nous avions lu ensemble le tome 2 du Paris des Merveilles, il semblait juste inpensable de ne pas lire le troisième avec elles.
Je vous (re)présente mes accompagnatrices ??

Christel, l'initiatrice et l'auteure du blog la tête dans les livres
Béatrice qui tient le blog le blog d'une blondinette
et Lucie, amie de Béatrice et Christel


Comment nous fonctionnons ?
Nous avions défini une date de commencement, chacune commençait dans le courant de la semaine désignée. Ensuite, tous les 5 chapitres la première y arrivant, rédigeait un mail que l'on envoyait aux autres où nous donnions nos impressions. Libre à chacune de lire le mail qui l'intéresse au moment où elle le souhaite et/ou qu'elle arrive à ce moment de l'histoire.




RÉSUMÉ
Alors que tout le monde ne songe qu'aux prochaines élections du Parlement des Fées, Griffont doit aider un ami soupçonné de meurtre. De son côté, Isabel se trouve aux prises avec de dangereux anarchistes venus de l'OutreMonde et décidés à ensanglanter Paris pour se faire entendre. Mais ces deux affaires pourraient bien être liées, et nos deux héros ne tarderont pas à lever le voile sur un secret ancien susceptible d'ébranler le trône d'Ambremer. Un secret que convoite le Reine Noire, jumelle maléfique et ennemie acharnée de la reine des fées.





MON AVIS
Pierre Pével finit sa série sur la même lignée que les tomes précédents et je suis réellement ravie de retrouver mes lectrices pour cette nouvelle lecture commune.

Toujours aussi drôle, aux accents Pratchetien, l'auteur a l'art de faire monter la mayonnaise.
Petit à petit, il entretient le mystère ne donnant que très peu d'indices sur l'enquête jusqu'au final explosif (et ce n'est rien de le dire).

Même si j'avais deviné certains aspects de l'intrigue, Pével a toujours quelques cartes cachées que l'on ne voit pas arriver, nous permettant de garder une surprise vis à vis d'un scénario qui semble facile à deviner. Et pourtant !

J'aime vraiment beaucoup sa façon d'écrire et ses traits d'humour, il a su générer un Paris bien à lui dans lequel on l'imagine très bien vivre.
Je suis un peu triste de quitter Griffont et Isabel, des complices attachant dont on s'est attaché depuis le temps.

Mais qui sait si c'est vraiment la fin ?? Un tome 4 M. Pével svp ? Histoire que je retrouve une nouvelle fois mes amies-lectrices.

voir la fiche amazon


* * * * *

L'avez vous lu ? Avez vous aimé ?



Collection R

J'ai lu : la Lectrice

dimanche, août 13, 2017


La Lectrice
de Traci CHEE 


RÉSUMÉ
Il était une fois, et une fois il sera...
Ainsi commence l'histoire de Sefia, qui a perdu sa mère, son père, puis sa tante Nin à cause d'un étrange objet rectangulaire.
Ceci est un livre. 
Dans un monde ou personne ne sait lire, Sefia va devoir poursuivre une triple quête de sens, de vérité et de vengeance. Épaulée par un mystérieux allié qui possède ses propres sombres secrets, elle va sillonner jungles et mers, au gré de ces histoires qui font l'Histoire avec un grand H...
Le premier tome d'une trilogie best-seller aux États-Unis.
Une expérience de lecture inédite.
Un roman magistral regorgeant de contenus cachés.


* * * 

Je voudrais remercier les éditions Robert Laffont de m'avoir envoyé ce livre 
et de m'avoir fait découvrir ce roman dans la Collection R.

* * * 


MON AVIS
Ce livre était un mystère pour moi j'avais du mal à imaginer ce dont il allait aborder car le résumé ne dévoile pas grand chose (et c'est mieux ainsi) puis j'ai commencé ma lecture.

A ce moment là est venue la surprise, car je ne m'attendais pas à ça. La couverture me laissait entendre à une histoire plus moderne à cause du graphisme, hors nous y sommes très loin.

Sans vous dévoiler trop d'informations, l'ambiance est plus moyenâgeuses avec des passages de pirateries façon Pirates des Caraïbes.
Et j'ai adoré ça !
J'ai vraiment trouvé l'histoire très intéressante et très prenante.
L'auteure Traci Chee a créé un monde très étudié et original qui laisse présager une suite des plus palpitantes!

Nous nous perdons dans l'aventure entre Sefia et Archer (et leurs pouvoirs fantastiques), le très charismatique Capitaine Reed qui nous donne envie de partir avec lui et Lon dont les liens avec les autres personnages vont apparaître au fur et à mesure de l'histoire.

L'objet livre est lui aussi remarquable, même si comme je vous le disais plus haut, je trouve que la couverture (bien que très belle) ne correspond pas. L'intérieur est lui aussi très travaillé et colle beaucoup plus à l'intrigue. On y retrouve des traces de doigts laissés par du sang, les lectures du livre par Sefia des aventures du Capitaine Reed et de son équipage ont une mise en page différente, et enfin faites attention à la numérotation des pages, elles détiennent un message caché.

Un livre unique dans tous les sens !
Vous recherchez une histoire d'aventure alambiquée et avec de la fantasy, je vous le recommande.



* * * *
Découvrez sa fiche sur amazon ou sur le site de Robert Laffont.

L'avez vous lu ? Avez vous aimé ?





bande dessinée

j'ai lu : Edelweiss

vendredi, août 11, 2017




Edelweiss
de Cédric Mayen (scénario) et Lucy Mazel (Dessin) 



RÉSUMÉ
Si l’amour est capable de déplacer des montagnes, il peut aussi aider à les gravir

Été 1947, Boulogne-Billancourt. Lors d’un bal typique de l’après-guerre, Edmond, jeune ouvrier chez Renault, rencontre Olympe, fille de politicien. Il ne se doute pas qu’elle va bouleverser sa vie. Passionnée d’alpinisme, la jeune femme n’a qu’un rêve : escalader le Mont-Blanc pour égaler la prouesse de son aïeule Henriette d’Angeville. Malgré son manque d’expérience, Edmond promet qu’il l’aidera à le réaliser. Seulement, le train-train quotidien et plusieurs drames vont petit à petit émousser leur détermination... Mais qu’importe, l’amour est plus fort que tout, dit-on. Et s’il est capable de déplacer des montagnes, il peut aussi aider à les gravir.



* * * 

Je voudrais remercier les éditions Vents d'Ouest de m'avoir envoyé cette bd
et de me l'avoir fait découvrir.

* * * 





MON AVIS

L'histoire peut sembler banale: une histoire d'amour à la fin des années 1940. Et pourtant, fiez-vous à la beauté des illustrations, ce roman graphique vous élèvera aux sommets et elle ne vous laissera pas insensible.

Nous suivons au cours de sa vie Olympe, une jeune femme battante pour qui il est difficile de se faire une place en tant que femme, surtout qu'elle souhaite travailler pour gagner sa vie, alors même qu'elle vient d'un milieu riche.
Puis il y a Edmond, Edmond aime Olympe. Cette bd est une déclaration de leur amour, plus qu'une simple histoire c'est l'histoire de leur amour tout au long de leur vie avec son lot de bonheurs et de malheurs.
Le tout magnifiquement illustré par Lucy Mazel.

L'épilogue est très intense, il vous prend par les sentiments, vous touche au plus profond de vous, et même moi je me suis mise à pleurer (alors que cela m'arrive rarement pour un livre).

Cette bd est un one-shot, pas de suite prévue.


* * * *

Découvrez sa fiche sur amazon ou sur le site de Vents d'Ouest.

L'avez vous lu ? Avez vous aimé ?







artiste

Découverte : Zed1

dimanche, août 06, 2017




Nouvelle découverte grâce à instagram : l'artiste italien Zed1, de son vrai nom Marco Buressi, venant de Florence.

L'aspect totalement surréaliste de ses œuvres m'a attiré immédiatement, il a un style humoristique unique qui le distingue des auteurs grapheurs.
Chacune de ses œuvres, très colorée, est un voyage fascinant qui se caractérise par des détails très précis de l'espace.

Je vous invite à découvrir ici quelques-unes de ses créations :







* * * * * *


Vous aimez ?
Visitez sa page facebook








Flickr Images

L'ensemble des textes et visuels présents sur ce site m'appartiennent. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite.