bande dessinée

ma PAL de l'été : le bilan

vendredi, septembre 22, 2017



Ca y est l'été est officiellement terminé !! Comme j'avais fait un article pour la pile que je m'étais préparé, je me suis dit que j'allais vous faire un article avec le bilan de tous les livres que j'ai lus finalement entre le 1er juillet et le 15 septembre (fin et retour officiel de mes vacances).

On commence avec la liste des livres de ma pile prévue dans mon article du mois de juillet :
Pour ceux qui n'ont pas vu mon article où je présente ma pile, je vous invite à cliquer ici pour la lire.



(en noir et barré ceux que j'ai lu et en gris ceux qu'il me reste à lire )

Alors il y avait :

# Mémé de Philippe Torreton
# La merveilleuse boutique de crèmes glacées de k de Abby Clements
# Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg
# La Mélodie des jours de Lorraine Fouchet
# La femme qui dort de Natsuki Ikezawa
# Les Petites Reines de Clémentine Beauvais
# Tobie Lolness, tome 1, La vie suspendue de Timothée de Fombelle
# Reflex de Maud Mayeras
# Les Mystères de Larispem tome 1, Le sang jamais n'oublie de Lucie Pierrat-Pajot
# Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent
# Albatros - tome 1 de Shangaïé


*  *  * 


emprunté à la bibliothèque
# No Home de Yaa Gyasi
# Le Paris des Merveilles, tome 3, le royaume immobile de Pierre Pevel


*  *  * 



en VO (histoire de se motiver)
# The Hate U Give de Angie Thomas
# Sweetbitter de Stephanie Danler
# When Dimple met Rishi de Sandhya Menon


*  *  * 


et du côté de mes services presses
# Père et fils de Cristina Alger
# La Lectrice tome1 de by Traci Chee
# Les Mystères de Larispem tome 2, Les Jeux du Siècle de Lucie Pierrat-Pajot
# La bibliothèque des citrons de Jo Cotterill
# Et j'ai dansé pieds nus dans ma tête de Olivia ZEITLINE




*  *  * 



Ceux-ci n'étaient pas dans ma pile mais je les ai lu quand même  :

# Le poids des secrets, tome 2 : Hamaguri de Aki Shimazaki
# L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea
de Romain Puértolas
 - mis de côté

# Les Petites Victoires de Yvon Roy
# A coucher dehors, tome 1 de Aurélien Ducoudray et Anlor
# Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens de Becky Albertalli
# Les Ignorants d'Etienne Davodeau { BD}
# Klaw, tome 1, l'Eveil  de Antoine Ozanam et Joël Jurion
# Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi
# Comment (bien) rater ses vacances de Anne Percin


- service presse -
# Edelweiss de Lucy Mazel et Cédric Mayen { BD}
# Le jour où elle a pris son envol de Béka et Marko { BD}
# Nailbiter tome 1, 2 et 3 { comic }
# Croquemitaines tome 1, 2  { comic }
# Famille Nombreuse de Chadia Loueslati  { BD}
# Neverland de Timothée de Fombelle
# Une Apparition de Sophie FONTANEL
# Demain sans toi de Baird Harper
# La tresse de Laetitia Colombani
# Frappes-toi le coeur d'Amélie Nothomb

# Vous connaissez peut-être de Joann Sfar
# La Nuit des enfants qui dansent de Franck Pavloff
# Les Lettres de Roses de Clarisse Sabard
# Sous ses yeux de Ross Armstrong
# Le Chagrin des Vivants d'Anna Hope


*  *  * 


Eh ben ! Je n'en reviens pas !
Sur les 21 que je m'étais prévu, j'en ai lu 14 !
Au final j'aurais lu plus de 40 livres répartis sur 2 mois et demi (avec plusieurs longs weekends, des jours de pluie - ça aide - et divers voyages comme Paris et surtout mes vacances.)


Je suis contente de bien avoir vidé ma pile de service presse, même s'il m'en reste encore, c'était mon objectif. Surtout qu'ils m'ont permis de faire de très jolies découvertes. Mais il n'en reste pas moins que je tiens à lire les livres qui me plaisent et que je me choisis et j'ai réussi à lier les deux !

Contente de moi, on remet ça pour cet automne ??!!!



* * *

Avez vous lu certains de ces livres ??








Alice fait son cinéma

Les séances d'Alice : Wind River

mercredi, septembre 20, 2017




Wind River

Cory Lambert est pisteur dans la réserve indienne de Wind River, perdue dans l’immensité sauvage du Wyoming. Lorsqu’il découvre le corps d’une femme en pleine nature, le FBI envoie une jeune recrue élucider ce meurtre. Fortement lié à la communauté amérindienne, il va l’aider à mener l’enquête dans ce milieu hostile, ravagé par la violence et l’isolement, où la loi des hommes s’estompe face à celle impitoyable de la nature…

Scénariste des très réussi Sicario de Denis Villeneuve et Comancheria de David Mackenzie, Taylor Sheridan clos sa trilogie sur la Frontière Américaine en réalisant le dernier volet, Wind River.

Très documenté et touché par la condition dans les réserves Amérindiennes, Taylor Sheridan s’est inspiré de plusieurs évènements réels, envoyant son scénario aux tribus Arapahoe et Shoshone de Wind River et recrutant des acteurs ou figurants ayant grandi dans ces réserves.

Wind River est un polar proche du western par son ambiance et ses personnages. Ici, les chevaux ont été remplacés par des moto neige, les déserts par la neige. Les « Cow-boy » eux restent armés jusqu’aux dents...
Jeremy Renner, interprète un pisteur discret et solitaire, épaulant une inspectrice du FBI un peu perdue jouée par Elisabeth Olsen, vue récemment dans le dernier Avengers, enquêtant sur la mort d’une jeune Amérindienne dans les contrées enneigées du Wyoming.

Comme pour ses deux précédents scénarios, Taylor Sheridan montre des personnages abîmés par la vie, des communautés qui tentent de survivre en situation hostile et un réalisme dans les scènes de violence ou d’action.

Derrière sa caméra, il prend le temps d’installer son intrigue, nous montre la beauté de ces paysages enneigés, les rapports entre les différents personnages. Bercé par la magnifique musique de Nick Cave et Warren Ellis, compositeurs également sur la bande originale de Comancheria.
Tout cela donne au film une tension délicate jusqu’au dénouement final qui ne vous semblera pas très original, mais vous surprendra.

Si vous avez aimé Comancheria et Sicario, n’hésitez pas à aller voir Wind River. Friand, de polars ou de thrillers, ce film est fait pour vous !


* * * 

Wind River
Film de Taylor Sheridan
Avec  Elizabeth Olsen, Jeremy Renner, Kelsey Asbille
Genre : Thriller
Durée : 1h47






son instagram





Alice fait son cinéma

Les séances d'Alice : Le Redoutable

mercredi, septembre 20, 2017



Le Redoutable

Paris 1967. Jean-Luc Godard, le cinéaste le plus en vue de sa génération, tourne La Chinoise avec la femme qu'il aime, Anne Wiazemsky, de 20 ans sa cadette. Ils sont heureux, amoureux, séduisants, ils se marient. Mais la réception du film à sa sortie enclenche chez Jean-Luc une remise en question profonde.
Mai 68 va amplifier le processus, et la crise que traverse Jean-Luc va le transformer profondément passant de cinéaste star en artiste maoiste hors système aussi incompris qu'incompréhensible.

3 ans après le drame de guerre The Search, Michel Hazanavicius revient à la comédie avec Le Redoutable, film consacré à l’immense Jean-Luc Godard, réalisateur adulé de la Nouvelle Vague. Faux biopic, Michel Hazanavicius prend le parti de nous raconter une courte période de sa vie, entre 1967 et 1970 et plus particulièrement son histoire d’amour avec la jeune Anne Wiazemsky. C’est d’ailleurs le livre « Un an après » de celle-ci qui lui a inspiré cette histoire.

Ce qui fait l’originalité de son cinéma, c’est qu’il est très référencé. Il s’approprie l’univers et aime jouer avec ses influences. A travers ses différentes réalisations, on ressent son amour pour le cinéma et ses salles obscures.
Comme pour les deux Oss 117, sur le film d’espionnage et James Bond ou The Artist sur la période du cinéma muet, il rend hommage avec Le Redoutable au cinéma de Godard. Des longs travelling, des conversations face caméra, on a vraiment l’impression d’être dans les films de la nouvelle vague.

Tantôt agréable et délicat, tantôt cynique, frustré, parfois méchant, Michel Hazanavicius dresse un portrait de Godard profondément humain. Le côté subversif du personnage lui permet d’ajouter sa patte comique, son humour grinçant rendant certaines scènes jubilatoires aux dialogues cinglants. Le contexte historique, mai 1968, apporte un intérêt supplémentaire au scénario et montre un Jean-Luc Godard « méconnu » du grand public.

Pour incarner Jean-Luc Godard, Louis Garrel s’empare avec brio le personnage, des mimiques à la diction. Face à lui, Stacy Martin envoûte le spectateur avec un jeu tout en délicatesse. Le reste de l’affiche complète parfaitement ce duo, composé entre autres de Bérénice Bejo, Micha Lescot ou Grégory Gadebois.

1h47 sur la nouvelle vague, sur un grand réalisateur...
Michel Hazanavicius rend un bel hommage au cinéma, vous laisserez-vous tenter ?

* * * 



Le Redoutable
Film de Michel Hazanavicius
Avec Louis Garrel, Stacy Martin, Bérénice Bejo
Durée : 1h47


son instagram





Bilan aout

mardi, septembre 19, 2017



Un bilan qui arrive tard ... très tard, à cause de mon ordinateur portable qui a rendu l'âme en ce premier jour de mes vacances ! Du coup beaucoup de retard car je dois monter mes articles à côté et pas chez moi. Mais tout vient à point et en attendant un nouvel ordinateur tout beau tout neuf, voici mon petit bilan du mois d'août :



22 livres lus dont 8 bds et 2 abandons
13 livres reçus en service presse dont 1 bd et 1 boxe livresque américaine
j'ai acheté 10 livres dont 1 bds (tous d'occasion)
on m'a offert 2 livres (merci Léa)
j'ai gagné un concours 




* * * * 








mes coups de coeur !
Une Apparition de Sophie FONTANEL
La tresse de Laetitia Colombani


* * * * 






j'ai adoré
Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg
Famille Nombreuse de Chadia Loueslati   {BD} 
Croquemitaine  (tome 2) de Mathieu Salvia   {comics}
Les Petites Victoires de Yvon Roy
Moi, Simon, 16 ans, homo sapiens de Becky Albertalli  



* * * * 







j'ai aimé
Le poids des secrets, tome 2 : Hamaguri de Aki Shimazaki, prêté par Meyilo
Nailbiter tomes 2 et 3 de Joshua Williamson
Neverland de Timothée de Fombelle
Albatros, tome 1 de Vincent
Frappe-toi le cœur d'Amélie Nothomb
A coucher dehors, tome 1 de Aurélien Ducoudray et Anlor
La Nuit des enfants qui dansent de Franck Pavloff
Les Ignorants d'Etienne Davodeau { BD}
Les lettres de Rose de Clarisse Sabard 



j'ai aimé mais je suis un peu déçue
When Dimple met Rishi de Sandhya Menon





* * * * 






j'ai eu un peu de mal et je reprendrais plus tard
Demain sans toi de Baird Harper
Vous connaissez peut-être de Joann Sfar
Tous les hommes chaussent du 44 de Géraldine Barbe
L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puértolas



* * * * 




j'ai acheté
Le Parfum de l'Hellébore de Cathy Bonidan
La Marche de Mina de Yôko Ogawa
Comment (Bien) rater ses Vacances de Anne Percin
Sky Doll tome 1 - La Ville Jaune de Alessandro Barbucci {BD}
 La Fille du Froid de Rupert Thomson
Vernon Subutex, tome 1de Virginie Despentes
Release de Patrick Ness {VO}
Quelques minutes après minuit de Patrick Ness
Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Saenz
Juste avant l'oubli d'Alice Zeniter dont le nouveau roman est sorti ce mois ci lors de la rentrée littéraire
Le ciel est la limite d'Anne Lanoë
Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi, avec mes bons de réductions je l'ai eu pour 3€ ... franchement comment passer à côté ??!!


* * * * 




on m'a offert
Une Ombre Chacun de Carole Llewellyn - offert par Léa, retrouvez ses avis sur son compte instagram @LaBibliothèquedeLea

Une mer d'huile de Pascal Morin

The Crowns of Croswald de D.E. Night dans une boxe spéciale envoyée par l'auteur - livre en anglais



j'ai gagné
Klaw, tome 2 Tabula Rasa des éditions Le Lombart que je remercie encore pour le concours



* * * * 



service presse
N’ice Cream de Virpi Mikkonen et Tuulia Talvio
Famille Nombreuse  de Chadia Loueslati   {BD}
Je te vois de Clare Mackintosh  {policier}
De cauchemar et de feu de Nicolas Lebel
Une Apparition de Sophie FONTANEL
Frappe-toi le coeur de Amélie Nothomb
Vous connaissez peut-être de Joann Sfar
La Nuit des enfants qui dansent de Franck Pavloff
Les mondes de l'arbre, tome 1 : Céleste et la Prophétie de Sophie Henrionnet
Kayren de François Colin
La Fin de la solitude de Benedict Wells



* * * * 




Alice a vu
Dunkerque de ....  {article à relire ici}
Que Dios Nos Perdone de .... {article à relire ici}

J'ai vu
Valerian .... pas mal mais moins bien que ce que c'était annoncé
Seven Sisters que j'ai A-DO-RE !!! Je vous le conseille !




* * * * 



ça me fait envie
Les romans d'Anna Hope (à cause de ma libraire, je vous prépare un petit article sur elle ! )

Compartiment n° 6 de Rosa Liksom  - ( je vais être honnête c'est sa couverture qui m'a attiré au départ)

Les livres de Virginie Grimaldi qui reçoivent beaucoup de bonnes critiques... depuis j'ai craqué pour le dernier

Le nouveau Jean-Paul Didierlaurent , Le reste de leur vie, qui vient de sortir chez Folio

A cause de Charlotte, de U Lost Control j'ai très envie de lire le manga "La Cantine de Minuit" manga (oui j'en lis pas beaucoup) mais qui se déroule à Tokyo, plus exactement un restaurant ouvert exclusivement la nuit. Je vous invite à découvrir sa chronique et sa vidéo ici.



* * * * 



les sorties annoncées
Le premier roman de Nine Gorman (une booktubeuse) sortira en novembre et la couverture donne vraiment envie d'en savoir plus


Millénium 5 - La fille qui... date de sortie: 7 septembre 2017






finir un peu ma pile à lire de l'été et à partir de la mi-septembre je me ferais ma nouvelle pile pour l'automne.

dans tous les cas je peux dire que je tenterai de lire ceux ci :
Sous ses yeux de Ross Amstrong ... je vous en dirais plus très vite !
Vernon Subutex, tome 1 de Virginie Despentes
Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie de Virginie Grimaldi
Comment (Bien) rater ses Vacances de Anne Percin suite à un article de l'_Annexe
et surtout continuer mes services presses.



* * * * 

Et vous vous avez lu quoi ce mois-ci ???





Albin michel

J'ai lu : La nuit des enfants qui dansent

vendredi, septembre 15, 2017





La nuit des enfants qui dansent
de Franck Pavloff



RESUME
Ils se rencontrent à la frontière autrichienne. Zâl va en équilibre sur un fil tendu, tête dans les étoiles et bras en balancier, Andras l'observe, pris au piège des souvenirs de sa vie d'avant dans une Hongrie quittée vingt ans plus tôt. L'un apprivoise l'espace avec sa tribu d'oiseaux, l'autre s'alourdit de trop de mémoire. Ensemble, ils partent pour Budapest où se retrouve la jeunesse d'Europe pour le grand festival d'été sur les iles du Danube, alors que dans l'ombre des gares campent des migrants en déshérence.
Un voyage initiatique au cœur de l'Europe toujours hantée par les drames du XXe siècle.
Depuis Le Pont de Ran-Mositar (prix France Télévisions 2005), de son écriture puissante et poétique, Franck Pavloff ne cesse de confronter les territoires de l'exil et l'effervescence d'un monde où les enfants qui dansent repoussent les ténèbres de leurs aînés.



* * * 

Je voudrais remercier les éditions Albain Michel de m'avoir envoyé ce livre 
et de m'avoir fait découvrir ce roman et son auteur.

* * * 




MON AVIS
J'ai beaucoup apprécié cette lecture qui pourra pourtant être très particulière pour certains d'entre vous je pense.

D'abord, par son histoire : il s'agit d'une rencontre entre deux personnages de deux générations différentes dont l'un deux a vécu des événements durs de l'histoire et qui va nous retransmettre sa mémoire et l'autre est un jeune funambule, dompteur d'oiseaux, et qui donne des spectacles à divers endroits. Ensemble ils iront à Budapest, ville à l'histoire lourde, pesante.

Ensuite par son style d'écriture très pulsatile, rapide, avec par moment des successions d'adjectifs. Pour ma part j'ai apprécié ce style dynamique.

J'ai adoré la poésie qui ressort de ce récit, cela a été pour moi une jolie découverte qui m'a rappelé les livres de Mathias Malzieu (le funambule, les oiseaux, les orgues...). Une métaphore pour ces jeunes des pays de l'est qui doivent avancer vers l'avenir avec le lourd passé de leurs pays, en équilibre sur ce fil de la vie.

Je suis vraiment ravie d'avoir osé lire ce livre dont je ne connaissais pas du tout l'auteur.



* * * *
Découvrez sa fiche sur amazon ou sur le site d'Albin Michel.
L'avez vous lu ? Avez vous aimé ?









Flickr Images

L'ensemble des textes et visuels présents sur ce site m'appartiennent. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite.