Alice fait son cinéma

Les séances d'Alice : L'île aux chiens

mercredi, avril 18, 2018



L'île aux chiens

En raison d’une épidémie de grippe canine, le maire de Megasaki ordonne la mise en quarantaine de tous les chiens de la ville, envoyés sur une île qui devient alors l’Ile aux Chiens. Le jeune Atari, 12 ans, vole un avion et se rend sur l’île pour rechercher son fidèle compagnon, Spots. Aidé par une bande de cinq chiens intrépides et attachants, il découvre une conspiration qui menace la ville.

La sortie d’un film de Wes Anderson est toujours un événement. De Rushmore à À bord du Darjeeling Limited, en passant par Moonrise Kingdom ou The Grand Budapest Hotel, le réalisateur réussi toujours à surprendre le spectateur avec son univers si particulier, tellement inventif et original.

8 ans après l’excellent Fantastic Mr Fox, L’île aux chiens marque son retour avec l’animation en image par image (stop motion), co-écrit avec Roman Coppola, Jason Schwartzman et Kunichi Nomura.



Dans un japon futuriste, où la dictature du maire de Megasaki, ville fantasmée, fait rage. Un jeune garçon va parcourir une île poubelle ou des chiens malades sont exilés, afin de retrouver Spots, son fidèle compagnon. Il sera aidé dans sa quête par 5 chiens à la personnalité bien trempée.

Fortement influencé par le cinéma japonais et particulièrement Akira Kurosawa, le film brille par son univers visuel nippon très marqué, des personnages aux éléments de décors. Mais c’est surtout techniquement que le film impressionne, on retrouve ce qui fait le cinéma de Wes Anderson, à travers la symétrie parfaite, les déplacements de caméra (travelling) ajoutés à une animation de grande qualité. On est bluffé par les mouvements des personnages, particulièrement ceux des chiens et de leur fourrure.




Comme pour ses précédents longs-métrages, le réalisateur sait bien s’entourer aussi bien devant que derrière la caméra.
Avec un casting 4 étoiles Bryan Cranston, Scarlett Johansson, Edward Norton, Jeff Goblum, Greta Gerwig, Tilda Swinton, Ken Watanabe, Frances McDormand entres autres, dans la version originale. Chaque voix s’alliant parfaitement avec le physique et le caractère de son personnage.
Et le travail du chef opérateur Tristan Oliver (Chicken Run, Wallas et Gromit), spécialiste du stop motion et des équipes des studios de télévision et de cinéma 3 Mills de Londres.

Mention spéciale pour la magnifique bande originale d’Alexandre Desplat. Il propose un mélange de musique moderne et japonaise traditionnelle collant parfaitement à l’ambiance du film.

Avec L'île aux chiens, Wes Anderson signe un conte visuellement parfait, au message politique fort (sur la pollution ou la politique migratoire). Un vrai dépaysement au pays du soleil levant.
À ne pas rater !


* * * *

L'île aux chiens
De Wes Anderson
Avec Bryan Cranston, Edward Norton, Frances McDormand, Koyu Rankin
Durée : 1h41




son instagram - retrouvez ses sélections





album jeunesse

J'ai lu : L'Etrange Cas Du Dr. Jekyll Et de Mr. Hyde

lundi, avril 16, 2018

avec les illustrations de Simon Moreau



RÉSUMÉ
Le docteur Jekyll, un philanthrope obsédé par sa double personnalité, met au point une drogue pour séparer son bon côté de son mauvais. C’est ce dernier qui, nuit après nuit, prendra finalement le dessus et le transformera en monstrueux Mister Hyde. Gabriel John Utterson enquête sur le lien étrange entre Edward Hyde et le docteur Henry Jekyll.

Voici l’adaptation en album illustré très grand format du célèbre roman écrit par Robert Louis Stevenson et publié en 1886.




* * * 

Je voudrais remercier éditions Marmaille et Compagnie
pour m'avoir permis de découvrir cette adaptation et le travail de Simon Moreau.

* * * 

MON AVIS
Gros coup de cœur pour l'album illustré de Simon Moreau.
Ses dessins subliment ce classique de la littérature anglaise
L'histoire, nous la connaissons tous, mais la découvrir au travers les travaux de Simon Moreau apporte une autre dimension à l'intrigue.

Plus qu'un objet livre, c'est un cadeau incroyable pour tous les amoureux des livres (cela peut être soi) et cela dès 8 ans.
Je suivrais avec grand intérêt le travail du dessinateur.

Bravo à la maison d'édition pour leurs sublimes albums qui sont à chaque fois de super découvertes !

* * * *

Découvrez sa fiche sur Cultura ou sur le site des éditions Marmaille et Compagnie
L'avez vous lu ? Avez vous aimé ?



bande dessinée

dernières lecture #14

vendredi, avril 13, 2018





La Cantine de Minuit
de Yarô Abe

RÉSUMÉ
« Mon restaurant est ouvert de minuit à sept heures du matin environ. On le surnomme "la cantine de minuit", mais pour certains c'est plutôt "la cantine de l'aube" ».

Dans cette petite gargote situé au fond d'une ruelle du quartier de Shinjuku, les clients se croisent, les histoires se dévoilent. La carte ne propose que du tonjiru, soupe de miso au porc, ainsi que du saké, mais selon vos envies, on vous préparera à la demande tout ce qu'on est en mesure de vous servir.


MON AVIS
Un manga très agréable à lire qui n’est pas sans rappeler Le Gourmet Solitaire, même trop parfois.

J’y ai trouvé de nombreuses ressemblances hormis le fait que les clients du restaurant, La Cantine de Minuit, ont tous un parcours atypique, soit lié au porno ou à la mafia ce que l’on ne trouvera jamais dans les œuvres de Taniguchi.

J’ai aimé l’aspect loufoque, mais également l’esprit très bienveillant des petites histoires.
Chaque nuit est vue comme un épisode et se déguste tranquillement, elles sont à savourer, d’ailleurs, je me les gardais pour le soir avant de me coucher ou quand j’avais le temps de lire un de ses “épisodes”, je comprends d’ailleurs pourquoi il a été adapté en série.

Une second et un troisième tomes sont sortis !
Merci ULostControl pour la découverte !



* * * * * *

Facéties de Chats
de Benjamin Lacombe, Sébastien Perez

RÉSUMÉ
Le chat... Quel animal mystérieux que celui-là ! Vous êtes-vous déjà demandé quelles pensées secrètes fleurissent derrière leurs yeux envoûtants ? Quelles idées farfelues leurs passent par la tête ? Ou bien, s'ils vivent des aventures extraordinaires lorsque vous avez le dos tourné ? Eux seuls le savent mais voici imaginées ici pour vous quinze facétieuses histoires de chats.


MON AVIS
Dans un registre très poétique, Sébastien Perez et Benjamin Lacombe nous content les histoires de chats pas comme les autres, mais qui en même temps nous rappelleront forcément nos amis à quatre pattes.

Chaque portrait fait deux pages, une page d’un poème sur l’histoire du chat et sur l’autre le portrait du chat en situation. C’est extrêmement beau, autant la plume de Sébastien Perez que les illustrations de Benjamin Lacombe, le texte est touchant et drôle à la fois. Il est dommage que tout le livre se “tienne” sur le dessin de B. Lacombe, le style d'écriture de Sébastien Perez est peu mis en lumière alors qu’ils se complètent tous deux parfaitement.

Peu importe l’âge, si vous aimez les chats, vous serez forcément sensible à cette bd, je pense même qu’elle peut être lue à des enfants. Étant assez court, je l’ai lu en une trentaine de minutes, un peu court pour moi qui aurait aimé faire durer ma lecture, mais chaque histoire pourrait être lu le soir avant le dodo.

Un album magnifique, que je ne manquerai pas de le lire et le relire, car il se déguste sans faim.
Il existe le même


* * * * * *

Cher François
de Louison

RÉSUMÉ
Avant-Propos du Président François Hollande.
Louison a eu une chance inouïe, celle de suivre le Président François Hollande lors de son mandat au moment de représentations publiques ou privées. Elle possède même son 06  ! Louison raconte les coulisses de l'Elysée avec un président facétieux, toujours prêt à faire un bon mot et à répondre là où on ne l'attend pas. Louison décrypte l'actualité sous un angle différent. Sa position est inédite puisqu'elle a accès à l'agenda du Président et qu'elle l'approche assez librement. Les échanges sont inattendus et précieux car ils marquent la fin d'un quinquennat. C'est avec une grande fraîcheur et une légère touche d'ironie que Louison aborde et retranscrit à sa façon la dernière année de pouvoir de François Hollande.


MON AVIS
Quand la bd devient télé réalité, mais en bien !!! Il faut l’avouer, moi, j’ai toujours apprécié François Hollande, l’homme, j’ai toujours trouvé que c’est l’un des rares président humain qui, je pense, n’a pas eu beaucoup de chance. Et cela sans analyser son bilan présidentiel ni ses actions, je parle de l’homme. Et c’est exactement ce que j’ai retrouvé dans cette bd, on voit l’homme derrière la fonction du président, surtout qu’il est plein d’humour et très subtil. Louison dit clairement ce qu’elle pense, elle avait carte blanche. C’est franc, sincère, elle retransmet ce qu’elle a vu et perçu à cette période. Elle nous dévoile les coulisses du palais de L'Elysée et nous montre un morceau de la vie du président Il se dégage de la bd une pointe de mélancolie, une douceur sincère, qui nous fait refermer le livre avec le sourire, mais la sensation qu’on n’aurait pas aimé être à sa place à ce Cher François.


* * * * * *

Vous les avez lu ? Vous avez aimé ?





bande dessinée

J'ai lu : Shi, tome 1

lundi, avril 09, 2018



Shi, tome 1 : au commencement
de Zidrou et Homs


RÉSUMÉ
Pour cacher un scandale qui pourrait nuire à la prestigieuse Exposition universelle, le cadavre d'un nourrisson est enterré dans les jardins du lieu qui accueille cet événement. Deux femmes, une noble anglaise et une Japonaise, la mère de l'enfant, partent en croisade contre l'Empire britannique pour élucider ce crime. Entre société secrète et manipulation corruptrice, les deux jeunes femmes que rien ne lie vont s'unir pour exposer la face cachée d'une machination infernale.

* * * 

Je voudrais remercier éditions Dargaud pour m'avoir permis de découvrir cette bd

* * * 

MON AVIS
Un premier tome qui nous plonge dans un mystère, nous commençons à notre époque pour partir dans un Londres des années 1850 avec une cavalcade de 3 jeunes femmes. Zidrou et Homs nous entraînent pour quatre tomes pour connaître ce qui a amené à ce prologue.

J’ai trouvé que le scénario n’était pas toujours très clair dans ce premier tome, le mélange de fin/début d’histoire pour éveiller notre curiosité est parfois un peu trop fouillis. Il faut suivre pour bien comprendre au départ ce qu’il se passe, mais ensuite, cela se fluidifie un petit peu.

L’atmosphère est parfaitement retransmise et le graphisme y contribue grandement, c’est le point fort de cette série. Nous avons là le portrait d’un Londres colonial avec toutes ses vicissitudes, une dose nippone, le tout dans un style noir que j’ai particulièrement aimé.

J’ai bien apprécié ma lecture et je suis curieuse de lire la suite, sans pour autant avoir eu un coup de cœur.


* * * *

Découvrez sa fiche sur Cultura ou sur le site des éditions Dargaud
L'avez vous lu ? Avez vous aimé ?




bande dessinée

J'ai lu : La Boite à Musique

samedi, avril 07, 2018



par Carbone et Gijé



RÉSUMÉ
Pour son huitième anniversaire, Nola reçoit un magnifique cadeau : la boîte à musique de sa maman, Annah, récemment décédée. Quelle mélodie enchanteresse ! Mais à y regarder de plus près, une petite fille gesticule à l'intérieur et appelle au secours... En suivant les instructions d'Andréa, la fille de la boîte à musique, Nola rapetisse, entre dans la boîte et découvre le monde de Pandorient, un monde incroyable, mais aussi dangereux...

* * * 

Je voudrais remercier éditions Dupuis pour m'avoir permis de découvrir cette superbe bd

* * * 





MON AVIS
J’ai été envoûtée, avalée par cette bande dessinée comme Nola par sa boite à musique !
Ses couleurs et les dessins m’ont tout de suite emballée et j’ai voulu la lire très vite, comme quand on sait qu’on a un petit chocolat unique en son genre et qu’on désire fortement le goûter, mais le savourer en même temps.

Petit mix entre Alice au Pays des Merveilles et Arthur et les Minimoys, l'univers est féerique.
L’histoire se déroule à une vitesse folle, mais puisqu’il s’agit d’une lecture jeunesse il n’y a rien de vraiment surprenant. J’avoue que la grande enfant qui sommeille en moi aurait voulu faire durer cette aventure plus longtemps, mais comme je le disais pour le chocolat plus haut, c’est toujours au moment où on vient de l’avaler qu’on regrette de ne plus en avoir.

La bonne nouvelle, c’est qu’il s’agit d’un tome 1 et que l’on va pouvoir retrouver l’univers de Pandorient.
Une très belle découverte, l’occasion pour moi aussi de faire connaissance avec Carbone et Gijé, les auteurs, qui m’étaient totalement inconnus ! Erreur à réparer au plus vite !





* * * *

Découvrez sa fiche sur Cultura ou sur le site des éditions Dupuis
L'avez vous lu ? Avez vous aimé ?




Flickr Images

L'ensemble des textes et visuels présents sur ce site m'appartiennent. Merci de ne pas les copier, reproduire ou redistribuer sous quelque forme que ce soit, sans une autorisation écrite.