Welcome to our website !

Dernières lectures




les Délices de Tokyo
de Durian Sukegawa

RÉSUMÉ
« Écouter la voix des haricots » : tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le an, la pâte de haricots rouges dont sont fourrés les dorayaki, des pâtisseries japonaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de pâtissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon la leçon qu'elle lui a fait partager.

Magnifiquement adapté à l'écran par la cinéaste Naomi Kawase, le roman de Durian Sukegawa est une ode à la cuisine et à la vie. Poignant, poétique, sensuel : un régal.


MON AVIS
Tout comme les dorayakis, ce livre est une petite douceur à savourer !
J'ai eu envie de le lire à la suite du visionnage de sa critique par la Griffe Noire {à voir et lire ici }... j'avais très envie de me l'acheter... et puis je suis rentrée un soir et il m'attendait là, offert par mon compagnon.
La prochaine lecture était ainsi toute trouvée.

Je commence ma lecture et nous plongeons directement dans les douceurs de la ville, je retrouve l'ambiance que j'aime tant, cette simplicité. Tout est poésie, même dans la description de la façon dont la vieille femme cuisine ou dans celle de parler des cerisiers.

On retrouve le respect des japonais, ainsi que leur pudeur à l'égard de toutes choses. Une histoire et des personnages authentiques qui ne laissent pas indifférent.
J'ai adoré cette lecture !

Le film est sorti l'année dernière, j'ai maintenant hâte d'aller le voir pour me rendre compte si j'y retrouve toutes les émotions qu'il m'a procurées.



* * * * * * * * * * * * *



Les Carnets de Cerise, tome 3
d'Aurélie Neyret (Dessinateur) Joris Chamblain (Scénario)



RÉSUMÉ
Une série d'enquêtes fraîches et sucrées entre bande dessinée et carnet intime! Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commence à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux... Cette fois, elle s’intéresse à Sandra... Son atelier de reliure regorge d’ouvrages anciens. Mais il en est un qu’elle n’a jamais réparé. Pourquoi ? Savait-elle seulement qu’il était là ? Et quels sont ces cinq trésors lies à la vie de la jeune femme ? Cerise, Line et Erica vont suivre ensemble ce jeu de piste, cette enquête à tiroirs, pour tenter de rendre à Sandra ce qu’elle a perdu, il y a tant d’années...



MON AVIS
A peine commencé et déjà fini, je l’ai dévoré avec mon café et mon chocolat d’après manger.
J’ai A-DO-RÉ ce tome ! Aussi bon que le premier, j’ai aimé l’ambiance qui s’en dégage. tellement que j’avais envie d’être à la période de Noël pour me faire un chocolat chaud et des guimauves juste pour l’occasion.

Dans ce tome on a des références aux anciens tomes et j’ai apprécié ce genre de petits détails.

La bd devient plus approfondie, on en apprend doucement plus sur Cerise et sa maman et il donne envie d’aller chercher le tome 4 je vous préviens.
J’ai tellement aimé que je pense aller me l’acheter (c’est ici un emprunt à ma bibliothèque) pour pouvoir le relire, surtout à Noël prochain !


Les illustrations sont toujours aussi magnifiques, d’une très belle poésie composée comme un journal intime, le tout agrémenté de notes, de dessins de “photos”, bref une façon originale d’amener l’histoire.

Coup de coeur pour cet opus de cette série que j’aime de plus en plus.
Vite vite le tome 4 !



* * * * * * * * * * * * *





Les derniers jours de Rabbit Hayes
d'Anna McPartlin

RÉSUMÉ
On ne profite jamais mieux du présent qu’au moment de s’en aller.
Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre.
Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu’elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l’espoir de la sauver s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.
Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.

Anna McPartlin nous fait partager ces neuf journées si spéciales dans la vie de Rabbit et de ses proches. Mélancolique et drolatique à la fois, Les Derniers Jours de Rabbit Hayes nous entraîne dans un voyage émotionnel intense. À travers une galerie de personnages touchants, ce récit sur le deuil déborde d’un optimisme rare et nous rappelle que, quelles que soient les circonstances, il y a toujours de la lumière au bout du tunnel.



MON AVIS
Je suis allée le chercher à la bibliothèque lorsque j’ai su qu’il y était. Il faut dire que le nombre de critiques élogieuses est assez impressionnant à son sujet.

Je ne sais pas si c’est le fait d’en avoir autant entendu parlé, mais cette lecture ne me laissera pas un grand souvenir, même si cela a été une jolie lecture. J’ai nettement préféré ‘Entre ciel et Lou’.

Ce n’est pas toujours évident de s’attaquer à ce genre de lecture dure. Les émotions sont mises à rude épreuve et il faut vraiment aimer le style. Il permet néanmoins d’apprécier sa propre vie , de la voir autrement et surtout d’aller oser dire à nos proches qu’on les aime.

Ce livre est un hymne à l’amour, à la famille et à la vie.
J’ai apprécié la fin même s’il se termine avec le décès de Rabbit, j’ai trouvé qu’elle était très joliment évoquée.
On est ému pour ses parents et désolé pour Juliet. Mais pour moi le pire de tout c’est de savoir que cela arrive en vrai tous les jours et pas dans une fiction.

Après cela, il va me falloir une lecture légère !



* * * * * * * * * * * * *



Et avec ça je bois quoi ?
C'est l'été, alors je me concocte des thés glacés de chez T pour Thé, ce thé glacé citron pêche me donne des envies de glaces et de sorbets bien frais !

Surtout qu'il contient du thé vert de Chine avec des morceaux d'ananas confits, de papaye confits, de la citronnelle,  des écorces et des quartiers de citron, de la menthe verte,  et bien sûr des morceaux de pêche  !


On le déguste avec ... un sorbet mange-citron ou pêche ... non ?








Ma PAL spéciale été




A l'heure où toutes les bloggeuses lectures font leur valises et nous indiquent de ce qu'elles vont emmener, je me dis que je devrais moi aussi faire la liste de ce que j'ai envie de lire cet été.

Et bien entendu j'ai envie de soleil ... et de sirop d'érable !! Étonnant, non ??
En attendant de revenir du Québec avec toute une sélection de livres achetés sur place, je vais tenter de vider un peu ma PAL et suivre le challenge lecture de Mango and Salt.






The Invisible Library de Genevieve Cogman,
 livre en anglais commencé il y a quelques temps déjà et qu'il est temps que je termine

Le Club de Michel Pagel,
retour du Club des Cinq pour les nostalgiques !

A Méli sans Mélo, de Barbara Constantine
envoyé lors de ma commande chez Once Upon a Book et gardé pour l'occasion

Le Cri du cerf: Kate McDougall enquête  de Johanne Seymour

Le temps est assassin de Michel de Bussi
ça se passe en Corse !! Nickel pour l'été !!

Sa Majesté des mouches de William Golding
envoyé par Maitetxu pour le swap de l'été

Les Mutants, un peuple d’incompris de Pauline Aubry {BD}
 reçu dans le swap avec le café littéraire par Audrey

Territoires et Surtension d'Olivier Norek   { prêté par Nathalie }






Et si je peux :
- les Aurores Montréales de Monique Proulx
- Fairyland de Alysia Abbott
- Il ne faut pas parler dans l'ascenseur et Quand j’étais Théodore Seaborn de Martin Michaud,
- Ça peut pas être pire...  de Nathalie Roy
- la trilogie d'Edith Kabuya 
- Zut! J'ai râté mon gâteau d'Annie L'italien


... des auteurs québécois pour 90% dit donc !



Et vous qu'allez vous lire cet été ??

Dans les forêts de Sibérie







SYNOPSIS
Pour assouvir un besoin de liberté, Teddy, un chef de projet multimédia d'une trentaine d'années, décide de tout laisser derrière lui pour aller vivre seul dans une cabane sibérienne sur les rives du lac Baïkal. Sur place, il est rapidement confronté aux éléments et à la solitude. Pas de voisins, pas de routes d'accès. Certains jours, Teddy parcourt plusieurs kilomètres autour de sa cabane, tantôt à pied, tantôt en patin à glace. Une nuit, piégé par une violente tempête de neige, il est secouru par Aleksei, un braconnier russe en cavale qui vit caché dans la forêt depuis des années. Entre ces deux hommes que tout oppose naît une vraie amitié...

par Safy Nebbo, avec Raphaël Personnaz






MON AVIS
Je pensais que ce film me transporterai plus que cela, qu'il serait une superbe réflexion sur soit, avec des paysages magnifiques, la vie seule face à la nature... tous les ingrédients pour me plaire pourtant.

J'y suis allée sans avoir lu le lire malgré le fait qu'il était la sélection du club de lecture il y a peu, j'avais eu les retours comme quoi c'était une lecture magnifique, d'une grande richesse. Avec un grand sentiment de solitude et de remise en question.





Il ne me sera du coup pas évidant de comparer, mais par contre il m'aura donné encore plus envie de le lire. Je dois avouer que j'ai moins ressenti ce côté "réflexion", on y pense, on comprend le cheminement de sa réflexion, son choix de partir, d'être seul. Mais c'est survolé, j'ai eu l'impression de voir une autre histoire, sur le même thème. 

Cela n'a pas été un grand film, mais il rempli son rôle.

A revoir après avoir lu le livre !



Mes lectures




On commence le mois en fanfare avec trois nouvelles lectures dont un coup de coeur, ça tombe bien on commence avec lui ! Ensuite il y aura de l'humour au sirop d'érable et pour finir une bonne dose de cigales.


Les Petites Coupures
de Florent Chavouet

RÉSUMÉ
Kenji avait emprunté de l'argent à des gens qui n'étaient pas une banque pour ouvrir un restaurant qui n'avait pas de clients. Forcément quand les prêteurs sont revenus, c'était pas pour goûter les plats.


MON AVIS
Après les Délices de Tokyo, en regardant ma PAL, je suis tombée sur ce livre qui m’a paru être une évidence.

A peine plongé dedans j’ai été subjuguée par la façon dont Florent nous emmène dans son histoire. Nous ne verrons jamais l’enquêteur… et pour cause, c’est nous !
Enquêtez d'un point de vue unique ! Une bd qui nous emmène au coeur de l'action dans les rues sombres de Tokyo !
Nous vivons l’enquête vraiment en temps réels, il arrive à nous faire réfléchir en même temps que lui à travers les notes du flic.

Les illustrations sont plus que magnifiques, c’est la pâte de haricot rouge dans le mochi !
Une immersion totale dans les rues tokyoïtes.

C’est le 3e livre que je lis de Florent Chavouet , c’est le meilleur des 3 je trouve.


* * * * * * * * * * * * *


La vie épicée de Charlotte Lavigne, tome 1
Piment de Cayenne et pouding chômeur
de Nathalie Roy


RÉSUMÉ
Charlotte Lavigne, 33 ans, recherchiste pour une émission de télé, est une jeune femme charmante, rarement parfaite, mais ô combien divertissante : célibataire, désespérément à la recherche du mari idéal, aimant profiter de la vie et... du solde disponible sur sa carte de crédit.

Et en attendant son tour devant les caméras, c'est dans sa cuisine qu'elle cherche à s'épanouir. Charlotte adore concocter de bons petits plats. Déterminée, ingénieuse et aventurière, elle est prête à tout pour séduire ses invités. Son but : réussir le souper parfait, mais encore faudrait-il qu'elle laisse de côté le vin et soit un peu moins gaffeuse...

À travers ses amours tumultueuses, ses amitiés fidèles, ses relations familiales particulières et ses tribulations au bureau, Charlotte navigue sur une mer parsemée de récifs. Côtoyer Charlotte et être invité à sa table, c'est un laisser-passer pour le plaisir, mais aussi pour l'imprévu… rien n'est jamais banal !


MON AVIS
On retrouve ici tous les ingrédients de la comédie romantique : une femme trentenaire à la recherche du grand amour, une meilleure amie et un meilleur ami gay, une mère exubérante.

Charlotte est une Bridget Jones québécoise, mais vraiment, mis à part qu’elle cuisine très bien, elle boit beaucoup, aime manger, travaille dans la télé et c’est une miss la poisse tout autant.

J’ai adoré retrouver les expressions québécoises, cet univers et ce pays que j’apprécie tant. Il y a aussi de nombreuses références culinaires.
J’ai par contre un peu regretté que ce soit si peu original.

Cette lecture reste très agréable, idéale pour buller à la mer ou dans son jardin sans prise de tête.
Je lirais la suite si je la trouve par contre je n’irai pas courir pas à la librairie avoir la suite.



* * * * * * * * * * * * *


Les Beaux étés, Cap au sud ! tome 1  {BD}
de Zidrou et Jordi Lafebre


RÉSUMÉ
Août 1973. Zidrou et Lafebre nous font une place dans la 4L rouge Esterel de la famille Faldérault : entre les parents et les 4 enfants, nous voici en route vers le Midi pour de "beaux étés" ! Chaque année, les mêmes rituels : Pierre, le père, rend ses planches de B.D. en retard, les chansons de vacances, l'étape pique-nique... Un mois pour oublier le quotidien, le couple qui bat de l'aile, Tante Lili malade. Des souvenirs à engranger qui font que la vie est plus belle, des moments précieux pour se rappeler l'essentiel. Cap au sud !


MON AVIS
Un petit peu déçue par l’aspect que prend cette lecture, je m’attendais à de réelles vacances.
Néanmoins je trouve tout de même cette bd très agréable et ses illustrations sont magnifiques.

Si vous avez suivi mon blog, vous savez déjà que je suis tombée sous le charme de ce scénariste et son illustrateur, j’en parle dans un article précédent (à relire ici).

A première vue, j’imagine y retrouver tout ce qui a fait mes vacances quand j’étais petite, des brides de souvenirs, des bons moments à revivre avec cette famille belge qui semble si amusante.

Oui… mais la chimie ne se fait pas autant que je l’aurais cru.
Un événement va arriver, qui va les empêcher d’atteindre leur destination. Du coup je suis restée sur ma faim et sur ses promesses de vacances et de soleil chaud (dont j’ai besoin vu la pluie qui est tombée en juin!!) … du bruit des grillons, des nectarines achetées  sur le marché et des cerises, l’odeur de la lavande ou des pins.

Pourtant on y est presque : cette famille est adorable et complètement loufoque… des belges quoi ! Drôle à souhait.
Un second tome est sorti est j’espère bien le lire pour y vérifier qu’il contient cette suite contenant mes attentes de vacances dans le sud.

Je pense qu’il faut lire les deux ensemble car le tome 1 seul laisse sur sa faim.



* * * * * * * * * * * * *


Et avec ça je bois quoi ?
J'ai envie de prendre le "Cadeau des dieux" de chez T pour Thé, ce thé blanc associé à du thé vert Sencha de Chine contient de la citronnelle, des écorces de citron, des morceaux de vanille et des quartiers de figues... rien que ça ... citron - vanille - figue ... moi ça me fait voyager !
On en a besoin avec toute cette pluie alors qu'on est en juillet ...






J'écoute : Miossec




Miossec ... je l'écoute et j'aime depuis bien longtemps. Depuis que mon père a acheté son premier cd. J'ai tout de suite aimé sa musique, son style.

En mai dernier, il a sorti son dernier cd, intitulé "Mammifères", c'est son 10ème mais cette fois il n'est pas seul et c'est en groupe qu'il a conçu cet album.

"On vient à peine de commencer" est moins noire que ses chansons précédentes avec des sonorités tziganes.
J'aime retrouver son univers, chaque album est différent, chaque album a son style... Miossec évolue tout en restant fidèle à lui même.

et vous vous aimez ?


Bilan Films&Livres juin 2016



Encore un mois de passé, encore un mois que je n'ai pas vu ... mais j'ai lu et bien lu ! Je suis moi même impressionnée par tout ce que j'ai lu mais en même temps je n'ai pas eu de gros livres, quelques bds et très peu de déceptions du coup forcément on est emporté et on est pris dans sa lecture, ne voyant plus le reste. On passe au récap ?


Petit bilan :
13 livres lus
dont 6 bds
1 livre offert
3 livres prêtés
1 concours (donc 1 livre) gagné
3 livres empruntés à la bibliothèque 
1 swap reçu
1 film vu au ciné






Mes coups de coeur
L'Adoption de Zidrou { BD }  { à relire ici }
- Entre Ciel et Lou de Lorraine Fouchet   { à relire ici }





J'ai adoré
- Code 93 d'Olivier Norek  prêté par Nathalie { à relire ici }
- les Délices de Tokyo de Durian Sukegawa
- Les Petites Coupures de Florent Chavouet  { BD }  { cadeau anniversaire }
- Les Carnets de Cerise, le dernier des cinq trésors - tome 3   { BD }  { emprunté à la bibliothèque }







J'ai aimé :
- Chattitudes de Sayo Koizumi  {BD }
- La curiosité est un péché mortel de Patricia Ann GRANGER { emprunté à la bibliothèque }  { à relire ici }
- Les tomes 9 et 10 d'Okko de Hub  { à relire ici }
les Beaux étés, Cap au sud ! de Zidrou { BD }
- Everything Everything de Nicola Yoon  { à relire ici }
- La vie épicée de Charlotte Lavigne, n°1 de Nathalie Roy   { conseillé par Miss Dupont du blog bookivores }








On m'a offert :
- les Délices de Tokyo de Durian Sukegawa



1 swap reçu
Sa Majesté des mouches de William Golding envoyé par Maitetxu du blog Jolie Culture 



1 concours gagné
Maman a tort de Michel Bussi avec Carobookine



Je suis intriguée par
- le livre de Moby
- le film  "Bienvenue à Marly-Gomont"



1 article sur les auteurs québécois d'après la rencontre avec une bloggeuse, Miss Dupot, il a engendré plus de 700 visites en une journée !!



J'ai vu
- Lulu femme nue
- Tomorow World
- Papa ou maman
- Dans les forets de Sibérie avec la fête du cinéma




Je suis en train de lire 
Les derniers jours de Rabbit Hayes d'Anna McPartlin { emprunté à la bibliothèque }



* * * * * * * * * 


Et en juillet ?
On a envie de vacances, de sable chaud, de menthe à l'eau ou de cornets de glace !

Je lirais sûrement
- Le Cri du cerf : Kate McDougall enquête de Johanne Seymour   { conseillé par Miss Dupont du blog bookivores }
Sa Majesté des mouches de William Golding envoyé par Maitetxu
(on me les a prêtés)
- Territoire et Surtension d'Olivier Norek
- le Club de Michel Pagel, qui est la suite du Club des Cinq, 30 ans plus tard
- Le temps est assassin de Michel Bussi


J'aimerais bien lire le tome 4 des Carnets de Cerise, peut être le tome 2 des Beaux étés et vider un peu ma PAL. Pas d'envies d'achats spécialement, je lirais déjà ce que j'ai.







Et vous qu'avez vous lu ce mois ci ?






Coup de coeur : Entre ciel et Lou



Généralement je vous parle de mes trois dernières lectures, ici je vais faire une exception pour un livre d'exception.



Entre Ciel et Lou
de Lorraine Fouchet

RÉSUMÉ
Bretagne. Jo prévoit de profiter d’une joyeuse retraite sur l’île de Groix. Mais la deuxième vie qu’il imaginait aux côtés de sa bien-aimée, il devra l’inventer seul. Son épouse est partie avant lui, en lui lançant un ultime défi : celui d’insuffler le bonheur dans le cœur de leurs enfants. Il n’a d’autre choix que d’honorer Lou, sa mémoire et ses vœux. Entre un fils sur la défensive et une fille cabossée par l’amour, la mission s’avère difficile mais réserve son lot d’heureuses surprises – car il n’est jamais trop tard pour renouer. En famille, on rit, on pleure, on s’engueule et, surtout, on s’aime !







MON AVIS
Il y a des livres qui nous arrivent entre les mains, on ne sait pas trop pourquoi, ni comment, mais le destin l’a placé là… et bon sang qu'elle chance on a eu.

Quelle jolie surprise que ce livre, c’est du bonheur.
On aborde la mort d’un être cher d’une beauté, avec mélancolie, mais tout en douceur et non larmoyante. C’est beau et doux comme une brise fraîche qui vient vous caresser la joue, le petit crachin qui vient vous rafraîchir.

Je pense que si vous avez aimé Les Gens Heureux lisent et boivent du café, vous aimerez, ce n’est pas la même façon d’aborder la perte d’un être cher, ni la même façon de se reconstruire, mais c’est un hymne à la vie et au bonheur et les impressions ressenties étaient pour moi similaires.

Je me surprends après une heure de lecture à vouloir m’arrêter pour prolonger le plaisir alors que je n’ai qu’une envie : continuer de lire, cela pour en profiter et me replonger dedans encore ce soir.

Gros gros coup de coeur pour ce livre Entre ciel et Lou qui restera longtemps dans mes favoris je pense.




J'en profite également pour vous faire découvrir les aquarelles de Michel Larzillière, qui a créé ces aquarelles de l'île de Groix (l'île où se passe le roman) et dont j'ai trouvé intéressant de pouvoir vous montrer ainsi les lieux et en même temps faire découvrir un artiste.







Auteurs québécois




Si vous avez suivi mon compte instagram, je vous annonçais mon retour au Canada et surtout à Montréal.
Puis le soir, en prenant mon livre à lire, je me suis rendu compte d'une chose :
je ne connais pas d'auteurs québécois !



Oui la littérature québécoise est complètement méconnue en France... et c'est bien dommage !


Je décidais donc de me constituer quelques lectures pour l'avion, ou alors à lire avant pour pouvoir me ramener de là bas des livres de ces auteurs.

Première recherche auprès de la Griffe Noire, librairie bien connue pour être invité sur de nombreuses émissions, je n'ai eu qu'un retour, pas une phrase, ni un bonjour juste un nom ... : Michel Tremblay.

... un seul nom d'auteur, le seul connu en France effectivement... cela m'étonnerai qu'il y ait qu'un seul auteur, c'est comme si la musique québécoise ne se résumait qu'à Céline Dion...

Je poursuis donc mes recherches et je tombe sur un blog, ou plus exactement un blogue d'une québécoise, Bookivores.

Je lui ai donc posé la question et sa réponse a été au delà de mes espérances. Non seulement elle a été adorable, elle m'a fait plein de suggestions. Du coup j'avais envie de vous les transmettre, qui sait cela vous tenterez peut être à vous aussi de découvrir des auteurs québécois ?




les Polars et thrillers
* * * * * * * * * * * * *

1/ Martin Michaud, avocat et auteur de thrillers maintes fois primés et très remarqués ! il vient de sortir son septième roman "Quand j’étais Théodore Seaborn". Il s'est fait connaître avec une série retraçant les enquêtes de Victor Lessard comprenant 4 tomes actuellement.



2/ Johanne Seymour,  après une carrière en tant qu'actrice, puis scénariste, la voilà auteure depuis 2004. Miss Dupont trouve sa plume absolument fabuleuse, elle vient de lire "Le cri du cerf" et souhaite à présent lire sa bibliographie complète.



3/ Guillaume Morissette, que Miss Dupont qualifie comme étant "un auteur incroyable, dans ce genre"








le Fantastique
* * * * * * * * * * * * *

1/ Benjamin Faucon  né en France dans la ville de Clermont-Ferrand,  il se tourne vers l’écriture, après des études en Histoire de l’art, en souhaitant partager avec ses lecteurs autant son imagination fertile que son amour pour les arts et l’histoire. Il  "a un talent fou et qui compose autant qu'une poule pond d'oeuf".

2/  Ensuite, il y a Louis Pier Sicard, âgé d'à peine 20 ans "mais bourré de talent., il n'arrête pas de gagner des prix littéraires et certaines écoles ont même mis son premier roman à leur programme de lecture obligatoire".


3/ Et enfin Edith Kabuya dont "sa trilogie est à lire seulement si tu possèdes les 3 tomes à tes côtés car aussitôt que tu auras commencé, impossible de t'arrêter".





Humour Noir
* * * * * * * * * * * * *

1/ Stéphane Dompierre  chroniqueur, scénariste et auteur, il a conquis le grand public avec ses histoires déjantées. Bousculant les genres littéraires, il a su se démarquer avec "des protagonistes masculins très québécois dotés d'un sarcasme à te faire retrousser le coin des lèvres".

2/ "Dans le même style, mais avec un plume unique et très particulière" on trouve aussi Sophie Bienvenu.





le Chick Lit  = girly
* * * * * * * * * * * * *

1/ Nathalie Roy, " Attention! Cette auteure a le don d'ouvrir l'appétit chaque fois qu'on a le nez dans un de ses romans".

2/ Amélie Dubois , cette jeune psychocriminologue de formation multiplie les succès de librairie, elle a publié 11 livres actuellement . Tous ses romans étant best-sellers.


3/ Stéphanie Bourgault-Dallaire " personnellement je trouve qu'elle écrit au-delà de ça : c'est plus senti, plus émotif. Bref, ses livres sont des petits bijoux".







Prolifique
* * * * * * * * * * * * *

"Parce que cet auteur est incroyable, qu'il écrit de tout et que ses livres sont tous fabuleux" on a Simon Boulerice qui "est à découvrir absolument".





"Récit"
* * * * * * * * * * * * *
Lise Tremblay "m'a beaucoup marqué".






Je ne sais pas vous, mais moi, Miss Dupont m'a donné envie de lire tous ces auteurs !!
Du coup j'ai déjà commandé 2 livres : "Le cri du cerf" de Johanne Seymour, et le premier tome de Nathalie Roy "La Vie épicée de Charlotte Lavigne, Piment de Cayenne et pouding chômeur".

Ensuite, je voudrais me trouver "Il ne faut pas parler dans l'ascenseur" et "Quand j’étais Théodore Seaborn"  de Martin Michaud, le dernier livre de Nathalie Roy ou encore la trilogie d'Edith Kabuya  ... en fait j'ai envie de lire tout ce qu'elle a suggéré, c'est grave docteur ?

Je la remercie grandement et je vous invite à retrouver Miss Dupont sur son blogue bookivores.over-blog.com






* * * * * * * * * 

Et avec ça je bois quoi ? un thé à l'érable bien entendu !!
Et je préférence avec une part de tarte pécane ou de pouding du chômeur.








Dernières lectures


Je ne chôme pas ce mois ci et j'ai de la chance, j'ai de belles et bonnes lectures !
Voici un aperçu de mes 3 dernières lectures, mais je vous préviens il y en a d'autres à venir et des coups de coeur !




La curiosité est un péché mortel
de Patricia Ann GRANGER    { emprunt bibliothèque }

RESUME
En 1864, Lizzie Martin se rend à New Forest pour servir de dame de compagnie à la jeune Lucy Craven, endeuillée par la mort de son nourrisson. Mais pourquoi cette dernière ne cesse-t-elle de clamer que le bébé lui a été volé ? Pour sa famille, il est clair que Lucy a perdu la raison. Des suspicions bientôt accrues lorsqu’un homme est retrouvé assassiné, la jeune femme couverte de sang à ses côtés. Afin de démêler cette affaire, Lizzie aura bien besoin de toute l’aide de son ami de Scotland Yard, le bel inspecteur Benjamin Ross…


MON AVIS
J'ai repris avec plaisir le second opus des aventures de Lizzie Martin.
J'ai été un peu poussé aux fesses car j'ai vu justement cette semaine là que le 5ème livre sortait.
(oui je suis à la bourre).

Bref revenons à ma lecture.
Cette fois-ci Lizzie part s'occuper d'une très jeune femme qui vient de perdre son bébé en pleine province anglaise.

Sans avoir eu un gros coup de coeur, j'ai trouvé sa lecture très agréable et distrayante.

L'ambiance surtout, j'y ai retrouvé ce que j'aimais tant dans mes lectures d'Hercule Poirot : 
la nature, la campagne anglaise, cette tranquillité soudainement troublé par un drame.
Un meurtre, un personnage que tout semble accuser et dont Lizzie va tenter de prouver l'innocence.
Tous les ingrédients sont là...
... et du coup je l'ai lu en 3 jours.

Le dénouement arrive peut être un peu trop vite pour moi, j'aurais aimé plus de recherches de la part 
de notre couple d'enquêteurs.
Mais cela reste un bon petit livre, idéal pour l'été au bord de la mer.






* * * * * * * * 

Okko, tome 9 & 10
d' Hub  {BD}  

RESUME
tome 9
La vie pour Okko et ses compagnons de route est devenue synonyme de fuite. Inlassablement pourchassées, tous ont les nerfs à vif. Tuant pour un oui pour un non, sentant le contrôle de ses gestes lui échapper, Okko décide de ranger son katana et de prendre sa retraite définitive dans un monastère. Il est temps pour Noshin de révéler le passé de celui qui allait devenir le plus célèbre rônin de l'empire du Pajan. 

tome 10
Le bout de la piste est en vue pour Okko, décidé à se retirer dans un monastère car incapable de supporter ce qu'il est devenu et la vie qu'il fait mener à ses compagnons depuis deux ans. Mais avant, il reste quelques derniers mystères à révéler aux lecteurs sur sa vie d'avant qui permettront à chacun de le juger en âme et conscience.




MON AVIS
… le tome 10 vient d’être refermé … je l'ai terminé et c’était le dernier, il n’y en aura pas d’autres.

Plus sombre que les autres cycles, ces tomes 9 & 10 reviennent sur l’histoire d’Okko, de son enfance et ce qui l’a amené à ces premiers tomes. Dans ce cycle final nous apprenons le secret de Noburo.

Une fin incroyable qui refait revoir d’un autre oeil l’ensemble de l’histoire et des cycles confondus.
Après la lecture de ces deux derniers tomes, on n’a qu’une envie : se replonger dans les premiers, les relire car le “secret” qui nous est dévoilé nous fait revoir l’intégralité de l’histoire. La relire permettrai de voir toutes les allusions qui ont pu être faites.

Okko aura été pour moi l’une des plus belles bd/série des années 2000.

Ces dessins … cette histoire … un univers génial nous plongeant dans le Japon ancien.
Je la quitte un peu avec regret mais je sais que c’est le genre de bd dans laquelle j’aime me replonger de temps en temps.




* * * * * * * * 


Everything Everything
de Nicola Yoon

RESUME
Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de "maladie de l'enfant-bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.


MON AVIS
Nouvelle lecture young adult, mais ici, même s’il y a une romance, le sujet était plus grave allons nous dire : Madeline a 18/19 ans et est atteinte du symptôme de l’enfant bulle, cad que ses défenses immunitaires sont fortement affaiblies, ou inexistantes.

Mais voilà, un jeune garçon va s’installer dans la maison d’à côté, sa chambre étant face à la sienne et une jolie histoire d’amour va naître.
On peut se dire “oui encore une histoire nian nian - culcul” eh bien non, car non seulement l’histoire est très bien racontée mais en plus l’auteur utilise différents procédés pour moderniser et enrichir son récit : elle utilise son livre comme un journal avec des notes, emails, tchats, dessins et texte de romans classiques. On varie les plaisir et on prend vite le goût de ce mi-journal

De plus le roman, prends une tournure auquelle je ne m’attendais pas, mais alors pas du tout. Le gros revirement de situation :
 1 ) Madeline se réveille, c’est un rêve
 2 ) Elle arrive à fusionner avec son ordinateur devenant ainsi immortel
 3 ) Maddy … non mais genre je vais vous donner la fin ?!

C'est une belle lecture mais qui ne m'aura pas marquée.

Du coup il ne vous reste plus qu’une chose à faire :
 1 ) courir chez votre libraire, il doit bien avoir un exemplaire
 2 ) allez à votre bibliothèque, peut-être l’auront-ils ?
 3 ) ne rien faire justement, si le destin veut que vous lisiez ce roman, il saura le mettre sur votre chemin. 


* * * * * * * * 


Et avec ça je bois quoi ?
Un thé Japan Genmaicha de chez T pour Thé, pour faire honneur à Okko
Composé de thé vert Bancha japonais et de grains de riz soufflés, ce thé est ancré dans la tradition japonaise.
Il a une légère saveur de maïs, avec des notes bien particulières, entre les céréales grillées et la fraîcheur végétale.

Le Genmaicha est perçu comme un thé original en occident, donnant l'impression de boire une galette de riz. C'est d'ailleurs en ce sens, que le Genmaicha accompagne parfaitement un plat salé.


Zoom sur Zidrou






Si vous avez suivis mon dernier article (à relire ici) je vous parlais d'une bd coup de coeur. Une véritable pépite que j'ai dégusté et savouré.

Du coup j'ai voulu en savoir un peu plus sur ses auteurs Zidrou et Arno Monin, je me suis rendu compte qu'ils avaient fait d'autres bds dont une, "Les Beaux étés", qui me faisait de l'oeil depuis quelques temps, mais qui a été réalisée avec un autre illustrateur, Jordi Lafèbre.


Petite recherche pour savoir qui ils sont.










Qui est Zidrou ???
Né en 1962 à Bruxelles, Zidrou est d’abord instituteur, puis en 1991, il rencontre le dessinateur Godi avec qui il crée L’Élève Ducobu. Il signe alors de nombreuses séries pour enfants et adolescents, des Crannibales à Tamara, de Scott Zombi à Sac à Puces, puis imagine des histoires pour adultes comme ProTECTO, Lydie, ou encore Tourne Disque. En février 2012, il signe Boule à Zéro chez Bamboo Édition et en octobre 2014, Merci chez Grand Angle.













* * * * * * *



Qui est Arno Monin ???
Après avoir passé un bac littéraire puis une année à la fac en histoire de l'art, Arno Monin intègre une école d'arts appliqués qui proposait la formation dessin ,animation, bande dessinée. En cours de formation, un projet BD commence à le démanger. Il s'y consacre alors à plein temps afin de le présenter à des éditeurs, jusqu'à la bonne rencontre avec Grand Angle. Il signe les dessins du très remarqué L'Envolée sauvage, suivi de L’Enfant maudit.
son blog :  arnomonin.canalblog.com









* * * * * * *





Qui est Jordi Lafebre ??
Jordi Lafebre est né en 1979 à Barcelone, où il étudie la bande dessinée et les beaux-arts avant d'effectuer ses premiers pas de dessinateur en 2001. Il est publié dans plusieurs magazines espagnols, notamment dans la revue pour la jeunesse Mister K, dans laquelle il signe El munda de judy(« le monde de Judy») en collaboration avec le scénariste Toni Front. Sa rencontre avec Zidrou est décisive: après quelques dessins dans l'hebdomadaire Spirou, il participe à un ouvrage collectif écrit par le scénariste de Ducobu, La vieille dame qui n'avait jamais joué au tennis et autres nouvelles qui font du bien, puis en 2010, il cosigne avec lui un album remarqué, Lydie. En 2014, toujours avec Zidrou, il sort La Mondaine, et continue sur sa lancée, en 2015, avec une nouvelle série Les Beaux Étés qui sortira en septembre.

son portfolio :http://jordilafebre.format.com/









* * * * * * *



Il ne me reste plus qu'à découvrir la série Merci, également par ces deux créateurs ou l'Envolée Sauvage d'Arno Monin.









Et la série les Beaux Etés avec Jordi Lafebre.







Coup de Coeur BD : l'Adoption




L'Adoption {BD}
de Zidrou et Arno Monin

RESUME
L’amour ne se vole pas. L’amour ne s’achète pas. L’amour se mérite.

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.





MON AVIS
Quelle claque !
Quel bonheur de bd !
Magnifique…
Ce n’est pas seulement ses superbes illustrations, l’histoire est complètement d’actualité, c’est un sujet que l’on aborde peu.
Ici il est abordé dans une grande simplicité et avec beaucoup de sensibilité.

La fin est tout aussi belle et surprenante, je n'y pensais pas, elle prend aux tripes et annonce un second tome que j’attends avec impatience.

Difficile de lâcher cette bd que j’ai dévoré.
Je ne connaissais pas ces auteurs, quelle méprise … à présent réparée !

Vous l’aurez compris, c’est un méga coup de coeur ! A découvrir absolument.





* * * * * * *