Welcome to our website !

Auteurs québécois




Si vous avez suivi mon compte instagram, je vous annonçais mon retour au Canada et surtout à Montréal.
Puis le soir, en prenant mon livre à lire, je me suis rendu compte d'une chose :
je ne connais pas d'auteurs québécois !



Oui la littérature québécoise est complètement méconnue en France... et c'est bien dommage !


Je décidais donc de me constituer quelques lectures pour l'avion, ou alors à lire avant pour pouvoir me ramener de là bas des livres de ces auteurs.

Première recherche auprès de la Griffe Noire, librairie bien connue pour être invité sur de nombreuses émissions, je n'ai eu qu'un retour, pas une phrase, ni un bonjour juste un nom ... : Michel Tremblay.

... un seul nom d'auteur, le seul connu en France effectivement... cela m'étonnerai qu'il y ait qu'un seul auteur, c'est comme si la musique québécoise ne se résumait qu'à Céline Dion...

Je poursuis donc mes recherches et je tombe sur un blog, ou plus exactement un blogue d'une québécoise, Bookivores.

Je lui ai donc posé la question et sa réponse a été au delà de mes espérances. Non seulement elle a été adorable, elle m'a fait plein de suggestions. Du coup j'avais envie de vous les transmettre, qui sait cela vous tenterez peut être à vous aussi de découvrir des auteurs québécois ?




les Polars et thrillers
* * * * * * * * * * * * *

1/ Martin Michaud, avocat et auteur de thrillers maintes fois primés et très remarqués ! il vient de sortir son septième roman "Quand j’étais Théodore Seaborn". Il s'est fait connaître avec une série retraçant les enquêtes de Victor Lessard comprenant 4 tomes actuellement.



2/ Johanne Seymour,  après une carrière en tant qu'actrice, puis scénariste, la voilà auteure depuis 2004. Miss Dupont trouve sa plume absolument fabuleuse, elle vient de lire "Le cri du cerf" et souhaite à présent lire sa bibliographie complète.



3/ Guillaume Morissette, que Miss Dupont qualifie comme étant "un auteur incroyable, dans ce genre"








le Fantastique
* * * * * * * * * * * * *

1/ Benjamin Faucon  né en France dans la ville de Clermont-Ferrand,  il se tourne vers l’écriture, après des études en Histoire de l’art, en souhaitant partager avec ses lecteurs autant son imagination fertile que son amour pour les arts et l’histoire. Il  "a un talent fou et qui compose autant qu'une poule pond d'oeuf".

2/  Ensuite, il y a Louis Pier Sicard, âgé d'à peine 20 ans "mais bourré de talent., il n'arrête pas de gagner des prix littéraires et certaines écoles ont même mis son premier roman à leur programme de lecture obligatoire".


3/ Et enfin Edith Kabuya dont "sa trilogie est à lire seulement si tu possèdes les 3 tomes à tes côtés car aussitôt que tu auras commencé, impossible de t'arrêter".





Humour Noir
* * * * * * * * * * * * *

1/ Stéphane Dompierre  chroniqueur, scénariste et auteur, il a conquis le grand public avec ses histoires déjantées. Bousculant les genres littéraires, il a su se démarquer avec "des protagonistes masculins très québécois dotés d'un sarcasme à te faire retrousser le coin des lèvres".

2/ "Dans le même style, mais avec un plume unique et très particulière" on trouve aussi Sophie Bienvenu.





le Chick Lit  = girly
* * * * * * * * * * * * *

1/ Nathalie Roy, " Attention! Cette auteure a le don d'ouvrir l'appétit chaque fois qu'on a le nez dans un de ses romans".

2/ Amélie Dubois , cette jeune psychocriminologue de formation multiplie les succès de librairie, elle a publié 11 livres actuellement . Tous ses romans étant best-sellers.


3/ Stéphanie Bourgault-Dallaire " personnellement je trouve qu'elle écrit au-delà de ça : c'est plus senti, plus émotif. Bref, ses livres sont des petits bijoux".







Prolifique
* * * * * * * * * * * * *

"Parce que cet auteur est incroyable, qu'il écrit de tout et que ses livres sont tous fabuleux" on a Simon Boulerice qui "est à découvrir absolument".





"Récit"
* * * * * * * * * * * * *
Lise Tremblay "m'a beaucoup marqué".






Je ne sais pas vous, mais moi, Miss Dupont m'a donné envie de lire tous ces auteurs !!
Du coup j'ai déjà commandé 2 livres : "Le cri du cerf" de Johanne Seymour, et le premier tome de Nathalie Roy "La Vie épicée de Charlotte Lavigne, Piment de Cayenne et pouding chômeur".

Ensuite, je voudrais me trouver "Il ne faut pas parler dans l'ascenseur" et "Quand j’étais Théodore Seaborn"  de Martin Michaud, le dernier livre de Nathalie Roy ou encore la trilogie d'Edith Kabuya  ... en fait j'ai envie de lire tout ce qu'elle a suggéré, c'est grave docteur ?

Je la remercie grandement et je vous invite à retrouver Miss Dupont sur son blogue bookivores.over-blog.com






* * * * * * * * * 

Et avec ça je bois quoi ? un thé à l'érable bien entendu !!
Et je préférence avec une part de tarte pécane ou de pouding du chômeur.








Dernières lectures


Je ne chôme pas ce mois ci et j'ai de la chance, j'ai de belles et bonnes lectures !
Voici un aperçu de mes 3 dernières lectures, mais je vous préviens il y en a d'autres à venir et des coups de coeur !




La curiosité est un péché mortel
de Patricia Ann GRANGER    { emprunt bibliothèque }

RESUME
En 1864, Lizzie Martin se rend à New Forest pour servir de dame de compagnie à la jeune Lucy Craven, endeuillée par la mort de son nourrisson. Mais pourquoi cette dernière ne cesse-t-elle de clamer que le bébé lui a été volé ? Pour sa famille, il est clair que Lucy a perdu la raison. Des suspicions bientôt accrues lorsqu’un homme est retrouvé assassiné, la jeune femme couverte de sang à ses côtés. Afin de démêler cette affaire, Lizzie aura bien besoin de toute l’aide de son ami de Scotland Yard, le bel inspecteur Benjamin Ross…


MON AVIS
J'ai repris avec plaisir le second opus des aventures de Lizzie Martin.
J'ai été un peu poussé aux fesses car j'ai vu justement cette semaine là que le 5ème livre sortait.
(oui je suis à la bourre).

Bref revenons à ma lecture.
Cette fois-ci Lizzie part s'occuper d'une très jeune femme qui vient de perdre son bébé en pleine province anglaise.

Sans avoir eu un gros coup de coeur, j'ai trouvé sa lecture très agréable et distrayante.

L'ambiance surtout, j'y ai retrouvé ce que j'aimais tant dans mes lectures d'Hercule Poirot : 
la nature, la campagne anglaise, cette tranquillité soudainement troublé par un drame.
Un meurtre, un personnage que tout semble accuser et dont Lizzie va tenter de prouver l'innocence.
Tous les ingrédients sont là...
... et du coup je l'ai lu en 3 jours.

Le dénouement arrive peut être un peu trop vite pour moi, j'aurais aimé plus de recherches de la part 
de notre couple d'enquêteurs.
Mais cela reste un bon petit livre, idéal pour l'été au bord de la mer.






* * * * * * * * 

Okko, tome 9 & 10
d' Hub  {BD}  

RESUME
tome 9
La vie pour Okko et ses compagnons de route est devenue synonyme de fuite. Inlassablement pourchassées, tous ont les nerfs à vif. Tuant pour un oui pour un non, sentant le contrôle de ses gestes lui échapper, Okko décide de ranger son katana et de prendre sa retraite définitive dans un monastère. Il est temps pour Noshin de révéler le passé de celui qui allait devenir le plus célèbre rônin de l'empire du Pajan. 

tome 10
Le bout de la piste est en vue pour Okko, décidé à se retirer dans un monastère car incapable de supporter ce qu'il est devenu et la vie qu'il fait mener à ses compagnons depuis deux ans. Mais avant, il reste quelques derniers mystères à révéler aux lecteurs sur sa vie d'avant qui permettront à chacun de le juger en âme et conscience.




MON AVIS
… le tome 10 vient d’être refermé … je l'ai terminé et c’était le dernier, il n’y en aura pas d’autres.

Plus sombre que les autres cycles, ces tomes 9 & 10 reviennent sur l’histoire d’Okko, de son enfance et ce qui l’a amené à ces premiers tomes. Dans ce cycle final nous apprenons le secret de Noburo.

Une fin incroyable qui refait revoir d’un autre oeil l’ensemble de l’histoire et des cycles confondus.
Après la lecture de ces deux derniers tomes, on n’a qu’une envie : se replonger dans les premiers, les relire car le “secret” qui nous est dévoilé nous fait revoir l’intégralité de l’histoire. La relire permettrai de voir toutes les allusions qui ont pu être faites.

Okko aura été pour moi l’une des plus belles bd/série des années 2000.

Ces dessins … cette histoire … un univers génial nous plongeant dans le Japon ancien.
Je la quitte un peu avec regret mais je sais que c’est le genre de bd dans laquelle j’aime me replonger de temps en temps.




* * * * * * * * 


Everything Everything
de Nicola Yoon

RESUME
Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de "maladie de l'enfant-bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.


MON AVIS
Nouvelle lecture young adult, mais ici, même s’il y a une romance, le sujet était plus grave allons nous dire : Madeline a 18/19 ans et est atteinte du symptôme de l’enfant bulle, cad que ses défenses immunitaires sont fortement affaiblies, ou inexistantes.

Mais voilà, un jeune garçon va s’installer dans la maison d’à côté, sa chambre étant face à la sienne et une jolie histoire d’amour va naître.
On peut se dire “oui encore une histoire nian nian - culcul” eh bien non, car non seulement l’histoire est très bien racontée mais en plus l’auteur utilise différents procédés pour moderniser et enrichir son récit : elle utilise son livre comme un journal avec des notes, emails, tchats, dessins et texte de romans classiques. On varie les plaisir et on prend vite le goût de ce mi-journal

De plus le roman, prends une tournure auquelle je ne m’attendais pas, mais alors pas du tout. Le gros revirement de situation :
 1 ) Madeline se réveille, c’est un rêve
 2 ) Elle arrive à fusionner avec son ordinateur devenant ainsi immortel
 3 ) Maddy … non mais genre je vais vous donner la fin ?!

C'est une belle lecture mais qui ne m'aura pas marquée.

Du coup il ne vous reste plus qu’une chose à faire :
 1 ) courir chez votre libraire, il doit bien avoir un exemplaire
 2 ) allez à votre bibliothèque, peut-être l’auront-ils ?
 3 ) ne rien faire justement, si le destin veut que vous lisiez ce roman, il saura le mettre sur votre chemin. 


* * * * * * * * 


Et avec ça je bois quoi ?
Un thé Japan Genmaicha de chez T pour Thé, pour faire honneur à Okko
Composé de thé vert Bancha japonais et de grains de riz soufflés, ce thé est ancré dans la tradition japonaise.
Il a une légère saveur de maïs, avec des notes bien particulières, entre les céréales grillées et la fraîcheur végétale.

Le Genmaicha est perçu comme un thé original en occident, donnant l'impression de boire une galette de riz. C'est d'ailleurs en ce sens, que le Genmaicha accompagne parfaitement un plat salé.


Zoom sur Zidrou






Si vous avez suivis mon dernier article (à relire ici) je vous parlais d'une bd coup de coeur. Une véritable pépite que j'ai dégusté et savouré.

Du coup j'ai voulu en savoir un peu plus sur ses auteurs Zidrou et Arno Monin, je me suis rendu compte qu'ils avaient fait d'autres bds dont une, "Les Beaux étés", qui me faisait de l'oeil depuis quelques temps, mais qui a été réalisée avec un autre illustrateur, Jordi Lafèbre.


Petite recherche pour savoir qui ils sont.










Qui est Zidrou ???
Né en 1962 à Bruxelles, Zidrou est d’abord instituteur, puis en 1991, il rencontre le dessinateur Godi avec qui il crée L’Élève Ducobu. Il signe alors de nombreuses séries pour enfants et adolescents, des Crannibales à Tamara, de Scott Zombi à Sac à Puces, puis imagine des histoires pour adultes comme ProTECTO, Lydie, ou encore Tourne Disque. En février 2012, il signe Boule à Zéro chez Bamboo Édition et en octobre 2014, Merci chez Grand Angle.













* * * * * * *



Qui est Arno Monin ???
Après avoir passé un bac littéraire puis une année à la fac en histoire de l'art, Arno Monin intègre une école d'arts appliqués qui proposait la formation dessin ,animation, bande dessinée. En cours de formation, un projet BD commence à le démanger. Il s'y consacre alors à plein temps afin de le présenter à des éditeurs, jusqu'à la bonne rencontre avec Grand Angle. Il signe les dessins du très remarqué L'Envolée sauvage, suivi de L’Enfant maudit.
son blog :  arnomonin.canalblog.com









* * * * * * *





Qui est Jordi Lafebre ??
Jordi Lafebre est né en 1979 à Barcelone, où il étudie la bande dessinée et les beaux-arts avant d'effectuer ses premiers pas de dessinateur en 2001. Il est publié dans plusieurs magazines espagnols, notamment dans la revue pour la jeunesse Mister K, dans laquelle il signe El munda de judy(« le monde de Judy») en collaboration avec le scénariste Toni Front. Sa rencontre avec Zidrou est décisive: après quelques dessins dans l'hebdomadaire Spirou, il participe à un ouvrage collectif écrit par le scénariste de Ducobu, La vieille dame qui n'avait jamais joué au tennis et autres nouvelles qui font du bien, puis en 2010, il cosigne avec lui un album remarqué, Lydie. En 2014, toujours avec Zidrou, il sort La Mondaine, et continue sur sa lancée, en 2015, avec une nouvelle série Les Beaux Étés qui sortira en septembre.

son portfolio :http://jordilafebre.format.com/









* * * * * * *



Il ne me reste plus qu'à découvrir la série Merci, également par ces deux créateurs ou l'Envolée Sauvage d'Arno Monin.









Et la série les Beaux Etés avec Jordi Lafebre.







Coup de Coeur BD : l'Adoption




L'Adoption {BD}
de Zidrou et Arno Monin

RESUME
L’amour ne se vole pas. L’amour ne s’achète pas. L’amour se mérite.

Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c’est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n’a jamais pris le temps d’être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d’imaginer.





MON AVIS
Quelle claque !
Quel bonheur de bd !
Magnifique…
Ce n’est pas seulement ses superbes illustrations, l’histoire est complètement d’actualité, c’est un sujet que l’on aborde peu.
Ici il est abordé dans une grande simplicité et avec beaucoup de sensibilité.

La fin est tout aussi belle et surprenante, je n'y pensais pas, elle prend aux tripes et annonce un second tome que j’attends avec impatience.

Difficile de lâcher cette bd que j’ai dévoré.
Je ne connaissais pas ces auteurs, quelle méprise … à présent réparée !

Vous l’aurez compris, c’est un méga coup de coeur ! A découvrir absolument.





* * * * * * *


Dernières lectures et coup de coeur




On prend les même et on recommence !! De quoi elle cause ? Mon article presque prêt a été supprimé par blogger... après un bel arrachage de cheveux je reprends et je refais mon article, surtout que dans celui ci il y a du lourd, du très très lourd




La vie est facile, ne t'inquiète pas 
d' Agnès Martin-Lugand



RÉSUMÉ
Depuis son retour d’Irlande, Diane a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux Gens heureux lisent et boivent du café, son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné et surtout il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car Diane sait qu’elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille.
Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s’effondrer les unes après les autres.
Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?



MON AVIS
Je l'ai souvent dit, je me méfie des suites, elles ne sont souvent que le pâle reflet du premier tome  que l'on a pourtant adoré. Mais on ne retrouve pas ce que l'on a aimé dans le premier opus, ou trop justement et cela en devient trop prévisible.


Ici, certes il s'agit d'une suite et on s'attend effectivement à ce déroulement de l'histoire mais je n'ai juste eu qu'à lire les premières lignes du premier chapitre pour me retrouver plongée dans cette histoire que j'avais tant appréciée.

Je n'ai pas l'impression de retrouver une copie mais plutôt de lire le chapitre suivant, comme si de rien n'était, comme si quelques mois ne s'était pas écoulés entre mes deux lectures.

Quant à l'histoire, je vous le disais on s'y attend, forcément. Le nier serait mentir.
Mais j'ai adoré, que voulez vous ?

Est ce parce que j'ai l'impression aurait pu se passer dans ma région à moi ? On qualifie la Hague de petite Irlande, alors forcément les paysages bruts que Diane observe je les connais, cette sensation face à la nature sauvage je la connais, ces habitants aussi je les côtoie.

J'aime la plume d'Agnès Martin-Lugand, les personnages qu'elle a créés ici. Ces deux livres m'ont aussi donné envie de lire plus de ces romans. Oui ce livre ne sera sûrement pas le dernier.




* * * * * * * * * * * * 




 Le dernier songe de Lord Scriven 
d'Eric Senabre


RÉSUMÉ
En répondant à une annonce d’emploi dans le journal, Christopher Carandini ne s’attendait pas à devoir veiller Arjuna Barnejee, un détective privé aux méthodes peu communes. En effet, celui-ci enquête… en rêvant. On leur confie un jour une enquête très corsée : un meurtre à huis-clos. L’élément le plus étrange ? Leur client, Lord Scriven, est la victime elle-même !
Seulement, cet assassinat amène notre duo à une affaire bien plus
large et dangereuse. Une affaire qui est étroitement liée à des puissances mondiales et à Kreuger, un industriel froid et calculateur, que Carandini a déjà rencontré par le passé. C’est à cause de lui si sa carrière de journaliste s’est brutalement arrêtée. Il tient peut-être là sa vengeance…
Une enquête épineuse, aux ramifications complexes. Découvrez Barnejee, le stupéfiant Sherlock Holmes des rêves, et son fidèle assistant Christopher Carandini ! Confondre un tueur en série, se perdre dans l'au-delà… Rien ne leur sera épargné !


MON AVIS
Comme à chaque fois que je vois mentionné Sherlock Holmes, je ne peux m'empêcher d'aller voir de plus près de quoi il s'agit.
Et cela même s'il s'agit d'un roman de jeunesse.

Le résumé nous invite à découvrir un univers très familier sauf sur un point, le "Sherlock", Arjuna Barnejee, de ce roman-ci dormir,ou plutôt rêver, pour résoudre l'énigme.

Je reste mitigée face à cette lecture car on retrouve énormément d'éléments qui font Sherlock Holmes, trop : on va suivre l’acolyte de Sherlock, le Watson du livre  (Christopher Carandini), qui va rencontrer une jeune femme et on sous-entend une future union, un méchant comme Moriarty, un train ... un pont... une mort ou une fausse mort...
C'est un peu trop repris pour moi.

Ce qui est dommage car il y a de très bonnes choses qui font ce livre : un Sherlock d'une autre nationalité, une autre culture, il est indien. Nous avons un récit plus fantastique avec des esprits voyageurs, des énigmes résolus par des rêves, bon un peu trop facilement pour moi mais quand même il fallait y penser. Des codes transmis d'une manière très originales. Et surtout pour le plaisir nous avons non pas une énigme dans ce roman, mais plusieurs qui constituent l'ensemble de l'intrigue.

La plume de l'auteur est très agréable, fluide et il est assez drôle.
Ce roman n'est pas fait pour moi car trop jeune, trop simple dans la résolution des énigmes : rêver et se réveiller avec la solution c'est bien, mais non réaliste. Par contre pour un ado il me parait idéal pour ceux et celles qui n'osent pas se lancer dans le vrai récit de Sherlock Holmes mais qui aiment le style.





* * * * * * * * * * * * 



d'Olivier Norek, prêté par La Ptite Bricole


RÉSUMÉ
Victor Coste est capitaine de police au groupe crime du SDPJ 93. Depuis quinze ans, il a choisi de travailler en banlieue et de naviguer au cœur de la violence banalisée et des crimes gratuits.
 Une série de découvertes étranges – un cadavre qui refuse de mourir, un toxico victime d’autocombustion – l’incite à penser que son enquête, cette fois-ci, va dépasser le cadre des affaires habituelles du 9-3.
 Et les lettres anonymes qui lui sont adressées personnellement vont le guider vers des sphères autrement plus dangereuses…
Écrit par un « vrai flic », Code 93 se singularise par une authenticité qui doit tout à l’expérience de son auteur. Mais il témoigne aussi d’une belle maîtrise des sentiments et relève un véritable défi en matière de suspense, dans un environnement proche et pourtant méconnu. Cette plongée inattendue dans un monde de manipulations criminelles au sein des milieux de la politique et de la finance nous laisse médusés.




MON AVIS
Comment ai-je pu passer à côté de ce livre ?
Comment ai-je pu ne pas en entendre parler de Code 93 sur les blogs avant, non même de son auteur ???

Jusqu'à ce soir là, où lors de notre réunion de lecture, Nathalie nous parle des deux premiers livres d'Olivier Norek qu'elle relisait pour la sortie du 3ème.

Et puis elle nous a prêté le premier ... 360 pages ... lues en 3 jours !!

L'histoire se passe en Seine-Saint-Denis et le premier corps est découvert à Pantin... Pantin ... ma ville d'adoption pendant une année. Alors forcément cela me parle, je vois les lieux, je connais ces endroits, ces rues, j'imagine les scènes.

Le style d'Olivier Norek est rapide , chirurgicale , les chapitres sont très courts (2 à 5 pages max environ), il ne fait pas dans le chichi, les faits rien que les faits, on va droit au but, on est transporté.

J'ai particulièrement apprécié ce sentiment d'authenticité qui se dégage de cette histoire. Ça sent le vécu, le réel, Olivier Norek ne nous emmène pas en bateau, il nous montre la vérité crue.

J'ai été un peu surprise de la façon dont on découvre qui est l'assassin, façon de faire peu commune mais j'aime ça justement sortir des sentiers battus.

Franchement si vous aimez les thrillers et que vous n'avez pas encore lu Code 93, je vous invite à le lire. Nathalie, mets nous le second, Territoire, de côté, on va te l'emprunter aussi. Ma mère vient de terminer le 3ème, Surtension, et elle a adoré...
J'ai hâte de poursuivre ma lecture !!




* * * * * * * * * * * * 


Et avec ça on boit quoi ?? 

Je vous proposerais bien ce thé assez original car il est à la pêche, avec l'été qui s'annonce il peut être intéressant à utiliser en chaud ou en thé glacé : le Pêche Goyave Gingembre de chez T pour Thé.


On le déguste avec : une part de tarte aux pêches bien sûr !




* * * * * * * * * * * * 

Sherlock





Nous avons été gâtés sur France 4, car non seulement de rediffuser des épisodes de Sherlock, la série portée à l’écran par Benedict Cumberbatch et Martin Freeman, trois soirs de suite, nous avons eu droit à un inédit.

Et pas n'importe lequel, celui qui a eu tant d'éloges sur France Inter lorsqu'il a été diffusé sur les chaines britanniques : "L'Effroyable mariée", un épisode spécial de Noël, replongeant  Sherlock et Watson à l'époque victorienne.


Nos enquêteurs préférés vont se heurter à une affaire surnaturelle : le jour de son anniversaire de mariage, Emelia Ricoletti se place à la fenêtre et se met à tirer sur des hommes dans la rue dans sa robe de mariée, avant de se suicider. Un peu plus tard pendant la nuit, elle assassine son mari devant plusieurs témoins... comment est-ce possible ??? Allez voir l'épisode pour avoir le fin mot de l'histoire.

Cet épisode plein d'humour mais beaucoup plus sombre nous renvoie aux livres et donne aux acteurs l'opportunité de parader avec les célèbres loupe et pipe pour Sherlock et pour Watson de porter sa moustache (pas aussi connue que celle d'Hercule Poirot mais tout de même).

conseil : mettez pause si vous le pouvez si vous devez vous rendre aux toilettes.

Comme a chaque fois les épisodes sont très longs pour une série, comptez 90 minutes pour un épisode, l'équivalent d'un film en quelque sorte. Ne nous étonnons pas qu'il y ait si peu d'épisodes dans une saison.

Mais chacun d'entre eux sont d'une grande qualité que ce soit par le scénario, l'ambiance, le jeu des acteurs...


J'adore ce ton humoristique et complètement décalé.
Ils ont réussi à faire quelques choses de nouveaux tout en prenant une histoire connue, très connue même. On connaît l'histoire, les personnages mais le fait d'allier le monde moderne apporte ce petit plus qui change


Sherlock et l'effroyable mariée est une formidable amorce à la saison 4 qu'il me tarte de voir !













Élémentaire mon cher Watson !













Dernières lectures






Suite de mes retours sur les lectures du mois de mai, cela fut chargé et je n'ai pas terminé. Il faut dire aussi que j'ai lu des livres qui se lisaient très vite ! Mon bilan de mai est en ligne depuis quelques jours, vous pouvez le relire si vous l'avez raté.




Maybe Someday
de Colleen Hoover

RÉSUMÉ
Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bal avenir et un superbe appart' en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu'au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu'elle a le dos tourné.

Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyen, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu'il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney.

Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent jamais trahir le cœur...




MON AVIS
Ce livre faisait parti des livres sélectionnés pour le club de lecture du mois de mai avec Mango and Salt et une chose en amenant une autre, suite à ma lecture moyenne du livre sélectionné (à relire ici) je me suis dit pourquoi pas celui là. Surtout qu'une amie qui venait de le lire me disait qu'elle avait bien aimé.

Je partais un peu septique car il s'agit d'un livre new adult.


Apparté :
Alors en rédigeant cet article j'ai voulu avoir la définition précise des genres  young adult et new adult, ... c'est quoi tout ça ??
- les livres young adult sont destinés aux 12-20 ans.
- les news adults sont ceux de la génération Y qui sont nés entre 1978 et 1987

- la littérature news adults regroupe des romances dont les héros ont souvent entre dix-sept et vingt-trois ans. Les histoire ont donc souvent pour cadre l'université, le premier boulot, la première vraie relation...


Du coup vous comprenez que moi qui ne suis pas forcément fan des romances, j'avais un peu peur d'avoir affaire à un style enfantin voir "cucul la praline" garni de crème à l'eau de rose.

Mais pas du tout !! Ce fut une réelle surprise et un coup de cœur. J'en fus la première étonnée !
Je ne lâchais plus mon livre, voulant savoir ce qui allait se passer. J'ai été emporté par la plume de l'auteur. Cela faisait un bien fou après la lecture précédente qui ne m'avait pas emballé d'être aussi prise par un livre.




* * * * * * * * * * * * 


Eleanor and Park
de Rainbow Rowell

RÉSUMÉ
1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths... Et qu'importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.


MON AVIS
J'en ai vu de belles critiques sur les blogs littéraires alors quand j'ai vu qu'il était disponible à ma bibliothèque je me suis dépêchée d'aller le chercher. Question de curiosité !

Comme Maybe Someday, il s'agit d'un roman classé Young Adult romancé mais contrairement à ce premier, cela se ressent beaucoup plus à la lecture.

J'ai du coup moins apprécié même si l'histoire d'amour est mignonne.

Par contre j'ai adoré le fait que cela se passe dans les années 1980 !! Les "voir" s'échanger des cassettes qu'il a enregistrées pour elle, parler de U2 (et de leur album avec la tête du garçon), etc... J'ai eu l'impression de revivre mes amourettes, mes années collèges même si moi c'était dans les années 90.
Rien que pour cela j'ai été contente de le lire.




* * * * * * * * * * * * 

Tokyo des Ténèbres de Viviane_Moore

RÉSUMÉ
Une série de meurtres rituels s'abat sur Tokyo. L'enquête est menée parallèlement par l'inspecteur Tanaka et deux journalistes Jean Senac, un Français, et son ami Koyama Ishiro. Ce dernier avait des liens avec la première victime, dont le corps a été retrouvé dans la Sumida, la rivière qui traverse Tokyo, et la tête dans un parking édifié sur l'emplacement d'un ancien champ d'exécution des shoguns Tokugawa.
On découvre également, au pied de l'immeuble d'Ishiro, la tête tranchée d'un adolescent.
Le journaliste serait-il impliqué dans cette affaire ou bien cherche-t-on à l'intimider 2
L'apparente contradiction d'un Japon ultramoderne et encore baigné des coutumes les plus anciennes est la toile de fond de ce roman.


MON AVIS
Petite lecture d'entre deux livres, je l'ai trouvé à la bibliothèque de ma ville.
Il était tout petit et il y avait 3 tomes, j'en ai pris un pour voir.
Policier + Tokyo cela semblait être le combo gagnant me connaissant.

La première chose qui m'a marqué c'est l'ambiance si réaliste des rues de Tokyo, je m'y suis revue, avec ses lumières, ses odeurs ... je visualisais tellement bien les lieux.
J'avais l'impression d'y être.

L'histoire associe une enquête policière banale au style japonais et des croyances, divinités japonaises.

Je ne peux pas dire que je l'ai adoré, ni que je n'ai pas aimé, cela a été une bonne enquête à lire, un peu commune, mais qui peut être sera oubliée d'ici quelques semaines.

A lire si vous aimez la culture japonaises ou se vider la tête.



* * * * * * * * * * * * 


Et avec ça on boit quoi ??
Du new adult, du japonais... comment allier un thé à tout ceci, je vous proposerais donc le Bamboo Love de chez T pour Thé.  Ce thé vert Sencha de Chine est un subtil mélange de saveurs fruitées et florales qui associe la framboise et du jasmin au bambou.
L'amour aux arômes asiatiques.



* * * * * * * * * * * * 

En ce moment j'écoute : Palermo de Benjamin Biolay




Benjamin Biolay, je l'écoute et je l'apprécie depuis un moment, j'écoutais déjà en boucle son album "La Superbe".


L'artiste a mis de côté son spleen qui le caractérise pour nous offrir des musiques gorgées de soleil, du soleil Argentin. Avec cet album, Palermo Hollywood, Benjamin Biolay nous emmène de Paris à Buenos Aires à travers seize morceaux.

Les notes latines de ses chansons sont lumineuses, le son de sa voix nous réchauffe la peau comme des rayons du soleil. Un album plus gai, mais tout aussi poétique.

Les chansons que je préfère : Palermo Hollywook, Miss Miss, Pas d'ici ...


Je ne sais pas pour vous, mais moi, je m'imagine bien en Argentine là, à me balader dans les rues à la tombée du soir avec un cocktail à la main.


A écouter sur Deezer




Sélection de thés

Nouvelle sélection de thés. J'en ai reçu pas mal en plus et des excellents.
Il faut avouer que les gammes de thés sont de plus en plus variées et offrent des saveurs de plus en plus originales.

Avec l'été qui arrive, il y en a certains qui, je pense, pourront se faire en glacé ! De quoi se préparer de délicieux breuvages.


Retour sur mes dernières réceptions.






1. Smiling Buddha Bio,  coups de coeur acidulé !

Sur base de thé vert, ce thé est super après un repas un peu copieux quand on a besoin de quelques choses pour digérer, son goût de gingembre et citron est léger. Je pense aussi qu'il pourra se prêter cet été à des thés glacés maison !

L'ensemble des ingrédients est en plus issu de l'agriculture biologique.

A retrouver ici.



Je le déguste avec une part de cake au citron acidulé à souhait !






2.
 Vitalization Bio,  pour un bon coup de fouet !

Tout est dans le nom ! Avec ce rooibos, faites le plein d'énergies : morceaux de pommes, du gingembre (on a dit vivifiant), de la citronnelle, du fenouil et même du poivre noir !

Idéal le matin ou après manger pour se (re)lancer !

A retrouver ici.



Je le déguste avec un petit chou fourré à la crème vanille, pas trop lourd mais tout en restant gourmand !















3.
 Oolong Figue, un goût qui change ! Avec de vrais morceaux de figues.

Découverte pour moi du thé Oolong, mais le fait qu'il soit à la figue m'a vraiment donné envie de goûter. Vous connaissez ???

Le mot Oolong signifie "dragon noir" (ça rassure du thé de dragon) et trouve son origine dans une légende chinoise : un planteur vit surgir un dragon noir d'un théier dont les feuilles ont révélé les notes boisées de châtaigne et de noisette du Oolong.
Ce thé est désigné en Chine à partir de la couleur de son infusion : il est dit thé bleu-vert

C'est un thé constitué de feuilles entières et pauvre en caféine.
source : wikipédia

A retrouver ici.


Je le déguste avec une part de tarte aux figues ou rhubarbes (en ce moment les figues ne sont pas encore arrivées) !














4.
 Tête de Lion, parfumé à souhait !

Ce rooibos est constitué de canneberges entières, des écorces d‘orange et morceaux de gingembre.
J'adore son parfum, les arômes d'orange et de canneberges se marient divinement, c'est un de mes préférés également.


A retrouver ici.



Je le déguste avec des madeleines au chocolat-gingembre.











5.
 Fleurs de Provence, voyage dans le sud de la France assuré !

On retrouve les parfums du sud de la France, ça sent les vacances : pomme, ortie, feuilles de verveine, fenouil, feuilles de vigne, fraise, lavande, mauve, basilic, romarin, thym... vous imaginez l'arôme qu'il s'en dégage.

A déguster le soir, avant de se coucher.

A retrouver ici.



Je le déguste avec une part de tarte aux abricots et romarin.














6.
 Tulsi Melisse Citron, délicieusement citronné !

J'avoue quand le printemps arrive puis l'été, le citron j'adore ! Et là on est servi !
Cette tisane sent délicieusement bon et son goût est acidulé mais tout en restant subtil.

Ce rooibos en plus de contenir des morceaux de citronnelle, contient également des morceaux d‘ananas confits qui accentuent ses arômes. Coup de coeur également.
Et à tester cet été en thé glacé !


A retrouver ici.


Je le déguste avec un cornet de glace sorbet citron.















7. Moment de plaisir Bio, pour un plaisir vanillé !

Belle douceur pour ce rooibos, d'ailleurs tout est dans le nom : la datte  et le raisin se marient à la vanille et la mangue. Dépaysement garantie, douceurs annoncé, petit moment de plaisir !

A retrouver ici.


Je le déguste avec une panna cotta vanille et des morceaux de mangues.






* * * * * 

Vous prendrez bien une tasse de thé ?














Bilan Films&Livres mai 2016




Quelqu'un a t-il vu le mois de mai ? J'ai eu l'impression de l'avoir survolé, à peine le temps d'en profiter qu'il est déjà passé.

Mais j'ai un beau bilan, bon je n'ai pas de mérite, ce sont des livres plus courts, jeune adulte pour la plupart. Du coup j'en ai lu un peu plus.

Voici mon petit bilan :
9 livres lus dont 2 bds, 
avec 2 coups de coeur
1 lecture commune
4 livres empruntés
3 achetés dont 1 bd, 
3 films vus, 
j'ai assisté à 2 festivals un de Jazz et un autre de livres, 
fait 1 rencontre lecture entre amies 
et j'ai gagné 2 livres !



J'ai dévoré 
- Les Apparences de Gillian Flynn  reçu dans un swap printanier avec Maitetxu du blog Jolie Culture  { à relire ici }
- Maybe Someday de Colleen Hoover   {merci Soraya}
- La vie est facile, ne t'inquiète pas d' Agnès Martin-Lugand




J'ai aimé
- Les rêveries du Gourmet Solitaire, tome 2 de  Jiro Taniguchi  {BD}   { anniversaire 2016 } -  {  article à relire ici }
- Eleanor and Park de Rainbow Rowell  { emprunt bibliothèque} 
- Tokyio les Ténèbres de Viviane Moore  { emprunt bibliothèque}
Le Dernier Songe de Lord Scriven d'Eric Senabre






J'ai trouvé sans plus
-  Cinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior    { emprunt bibliothèque }  -  {  à relire ici  }




Il m'est tombé des mains
- La Dernière Réunion des filles de la station-service de Fannie Flagg  { sélection du club de Lecture MangoAndSalt}  { à relire ici }




J'ai gagné
- Entre ciel et Lou de Lorraine Fouchet, avec le blog de MyPrettyBooks
- Paul dans le Nord, de Michel Rabagliati

  




J'ai craqué, j'ai acheté
- Everything, Everything de Nicola Yoon
- Le Dernier Songe de Lord Scriven d'Eric Senabre
- L'Adoption de Zidroi { BD }



* * * * *



J'ai assisté à deux festivals

Jazz Sous les Pommiers à Coutance
J'ai ainsi découvert Sébastien et Henri Texier ; Sarah McKenzie



Le Festival du livre de jeunesse de Cherbourg



* * * * *





J'ai vu

- Wild  { à relire ici }
- Gone Girl  l'adaptation du livre les Apparences de Gillian Flynn  sorti en 2014  { article à relire ici }
- Les Malheurs de Sophie  { article à relire ici }

- l'épisode inédit de Sherlock sur France 4




* * * * *



Et pour ce mois de juin ??


Je lis en ce moment Code 93 d'Olivier Norek, prêté par La Petite Bricole


J'ai envie de m'acheter :

- Quoi qu’il arrive de Laura BARNETT
- A Demain, Lou de Marie-Claude Vincent
- Les Oubliés du Dimanche deValérie Perrin - à cause de l'article chez la Rousse Bouquine
- Lire les deux autres tomes d'Olivier Norek, surtout avec la sortie de son tout dernier qui a une super critique
- voir les films "Le Voyage de Fanny" et "Ma Loute"
U4 Yannis  & U4 Stephane suite au festival du livre de jeunesse de Cherbourg



Mes Prochaines lectures :
- Le temps est assassin de Michel Bussi,
- Territoires d'Olivier Norek
- Les Derniers Jours de Rabbit Hayes d'Anna McPartlin que j'ai réservé à la bibliothèque

Je vais visiter le musée MAHB de Bayeux pour voir l'exposition Caillebotte, voir sur le site internet.






J'ai vu : Les Malheurs de Sophie




Il me faisait terriblement envie. Mais comme les retours n'étaient pas forcément bon, j'ai longtemps hésité à y aller, j'y vais, j'y vais pas ...

Et puis en fait, j'y suis allée.



SYNOPSIS
Depuis son château, la petite Sophie ne peut résister à la tentation de l'interdit et ce qu'elle aime par dessus tout, c'est faire des bêtises avec son cousin Paul. Lorsque ses parents décident de rejoindre l'Amérique, Sophie est enchantée. Un an plus tard, elle est de retour en France avec son horrible belle-mère, Madame Fichini. Mais Sophie va pouvoir compter sur l'aide de ses deux amies, les petites filles modèles, et de leur mère, Madame de Fleurville pour se sauver des griffes de cette femme.






MON AVIS
N'ayant pas lu le livre, je ne me permettrais pas de comparer le scénario du film au célèbre  roman de la comtesse de Ségur.

Par contre vous donner mon ressenti, ça oui.

J'ai adoré l'ambiance du film, du travail sur la lumière.
Le film se décompose en deux parties où la lumière est l'un des acteurs : la première ensoleillée, c'est l'été. La lumière y est prédominante, chaude et douce, c'est lorsque Sophie vit encore au château avec sa mère.
Dans la seconde partie, les malheurs de Sophie se sont accentués, la lumière y est froide, l'hiver est arrivé.








A plusieurs moments, nous sommes interpellés par les acteurs, ils nous parlent directement. J'ai aimé cette façon différente de nous montrer quelques choses, on ne s'y attend pas. Du coup nous avons l'impression de faire parti, nous aussi, de l'histoire. Mais l'idée n'est pas assez exploitée, car cela se produit peu au cours du film. Peut être pour éviter de trop mettre de pause dans l'histoire, de ne pas en faire trop.

Même chose pour le générique de fin, l'idée est originale et bien trouvée !

Malgré tout, j'ai trouvé que le film traînait un peu en longueur. Mais cela reste un beau film que j'ai apprécié à regarder, il m'aura donné envie de lire le livre pour me faire mon opinion sur cette adaptation.