Welcome to our website !

Dernières lectures





Je suis plutôt contente de moi, ce mois-ci j'ai lu quelques livres, des lectures dont je n'aurais pas forcément choisies, mais qui me sont arrivées entre les mains. Cela fera l'objet de plusieurs articles. Pas de chance, je n'ai pas toujours autant apprécié vis à vis de toutes les bonnes critiques lues. Comme quoi ;)


On commence avec la lecture commune du club de lecture Mango and Salt, ce mois-ci c'est un livre de Fannie Flagg :


La dernière réunion des filles de la station service.


RESUME
Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais elle doit encore compter avec sa mère, l’incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Si certains de ses coups d’éclat récents peuvent laisser penser qu’elle souffre de démence sénile, le diagnostic n’est pas aisé à établir car, toute sa vie, son comportement a été des plus excentriques.
Le jour où un mystérieux interlocuteur révèle à Sookie un secret de famille parfaitement inattendu, son existence vole en éclats, à commencer par ses rapports avec sa mère. Afin de comprendre qui elle est vraiment, Sookie va alors se mettre sur la piste d’une femme exceptionnelle, Fritzi, qui, en 1940, tenait avec ses trois sœurs une station-service dans le Wisconsin. Le destin incroyable de Fritzi donnera-t-il à Sookie une nouvelle inspiration pour sa propre vie ?



MON AVIS
J'avais tellement entendu parlé de cet auteur que j'ai voulu lire le livre, même si le titre et la couverture ne m'emballaient pas plus que cela. Mais les différents avis que j'avais lu m'avaient intrigués, généralement très positif, alors pourquoi ne pas se laisser tenter ?!

Du coup je l'ai lu ... et là ont commencé les difficultés de lecture.
Non pas que Fannie Flagg a un style particulier, au contraire, sa plume est fluide, très facile et agréable à lire, mais ce personnage principal, Sookie ... j'avais envie de la secouer. Sérieusement !!

Enervante, agaçante, hyper active... on passe les premiers chapitres à entendre parler de choses et d'autres, cela saute du coq à l'âne pour en fait ne parler de rien et se rendre compte que la seule action qui se passe c'est qu'elle va chercher des côtes de porc pour le repas du soir, qu'elle demande l'avis d'une amie pour le choix des pâtisseries et elle se bat avec des oiseaux qui mangent toutes les graines sans en laisser aux autres (bande de petits c***).

Je cherchais un bouton off pour l'arrêter.

Mais je me sentais la seule à ne pas adhérer, tous les retours sur le groupe étaient enthousiastes... j'ai bien le bon livre ? Où est ce que je me trompe ?

Heureusement pour moi, l'auteur met en scène une seconde femme, Fritzi, dont on retrace la vie, de l'arrivée de ses parents en Amérique à sa vie de jeune adulte au cœur de la seconde guerre mondiale.
Là, on a un personnage complètement différent, indépendante, battante. Cette partie là est vraiment intéressante et on apprend tout un aspect de la vie des femmes aux Etats Unis pendant la Seconde Guerre Mondiale, notamment les aviatrices, les WASP.

C'est grâce à cette partie que j'ai continué ma lecture. Sinon je l'aurais abandonnée je crois.

Bref j'ai été déçue ... mais cela ne m'empêchera pas de lire Les Beignets de Tomates vertes dont on m'a tant parlé !




* * * * * * * * * * * * 


Les Rêveries d'un gourmet solitaire - tome 2
de Jiro Taniguchi



RESUME
La suite de l'un des chefs d’œuvres de Taniguchi.
Toujours en quête d’expériences culinaires aussi simples qu’essentielles, le gourmet solitaire laisse ses pas – et son appétit, le mener aux restaurants qui pourraient nourrir son corps et, plus que jamais, son esprit. Il peut chercher des valeurs sûres, mais ne s’interdit pas de se surprendre. La cuisine japonaise est son terrain de jeux de prédilection, mais il sait se faire gourmet sans frontières, notamment lorsqu’il est de passage en France.



MON AVIS
Lorsque je me suis installée dans mon fauteuil avec le livre entre les mains. J'ai savouré ce moment, le même que celui qui précède le début du repas.
Nous avons le plat devant nous, nous ne l'avons pas encore commencé mais il a l'air délicieux et les odeurs qui s'en dégagent nous donne envie de nous jeter dessus.

Mis à part qu'ici , c'est un autre qui rentre dans le restaurant et qui mange le plat ... enfin les plats ! Car le Gourmet Solitaire a faim ! Il a un sacré appétit.

Ne vous attendez pas à découvrir qui il est, nous en savons toujours aussi peu sur lui et sa vie. Il parcourt toujours autant de lieux pour aller manger ces plats japonais, dans différents quartiers,qui me donnent tant envie.

Pas de réelle nouveauté dans le style, il est conçu exactement de la même manière que le tome 1, donc si vous avez aimé le premier, vous devriez apprécier le second. Les même ingrédients sont repris pour faire la recette :)

Moi j'adore et j'ai savouré !



* * * * * * * * * * * * 





Cinq mille kilomètres par seconde
de Manuele Fior


RESUME
L’histoire d’amour entre Piero et Lucia, que l’on retrouve à différents moments de leur vie dans Cinq mille kilomètres par seconde, se présente comme le portrait d’une certaine génération ! : celle qui, instable et sans repère, se trouve aujourd’hui dans la trentaine. Séduite par des milliers de modèles de vie possibles, elle ne sait en trouver un qui lui convienne. En le cherchant, elle s’aventure dans le monde, emprunte de nouveaux chemins, et s’égare. L’amour, idéalisé par l’éloignement, trompé par l’illusion de moyens de communication de plus en plus rapides, se transforme, s’épuise, et révèle alors la cruauté de son visage.
Sous des auspices intimistes, Cinq mille kilomètres par seconde est un ouvrage ambitieux qui nous promène dans le monde et dans le temps. Cette fresque introspective est illuminée par les aquarelles à couper le souffle d’un Manuele Fior qui atteint ici une maturité graphique impressionnante.


MON AVIS
Je l'ai trouvé à la bibliothèque, le style du dessin me plaisait bien et l'album a reçu le prix Fauve d'Or du meilleur album au festival d'Angoulême 2011. Comme j'adore faire des découvertes dont je ne connaissais pas l'auteur et tomber sur ce genre de pépites.

Malheureusement je n'ai pas adhéré.  On nous raconte ici l'histoire d'amour entre Piero et Lucia, une histoire d'amour faite de ratés, d'instant manqués. On saute les années d'un coup, et on passe ainsi de leurs rencontre à presque 10 ans plus tard, sans explication.  Cela ressemble assez à "Un jour" de David Nicholls dans cette manière de les voir se retrouver après plusieurs mois/années.


Heureusement que le dessin en aquarelle est là, un style particulier certes, mais j'ai apprécié.

Un peu déçue par cette lecture, que j'ai trouvé un peu amère et plate.




* * * * * * * * * * * * 


Et avec ça on boit quoi ??
Avec cette sélection j'ai envie de saveurs acidulées et ensoleillées, je vous propose donc le thé Smiling Buddah Bio de chez T pour Thé. Que j'ai dégusté et bien apprécié.  Un Thé vert de Chine Sencha, avec de la citronnelle, du gingembre et des écorces de citron, le tout issu de l'agriculture biologique.




* * * * * * * * * * * * 




Les couvertures de livres




Depuis que je suis dans le club de lecture, je me rends compte que nous ne sommes pas tous/toutes égaux face aux livres : les éditions étrangères sont souvent bien bien plus jolies que les couvertures françaises.

Etant infographiste, je suis forcément attirée par les belles créations et je ne reste pas insensible devant un beau livre. Il devient alors un objet unique, notre précieux, que l'on souhaite préserver.

Mais voilà en France, nous ne sommes pas très bien servi quand on voit les éditions anglaises ou américaines. Avec du relief, de jolies couleurs, du gaufrage, en France on reste classique.


La couverture d’un livre est comme sa carte d’identité : elle répertorie à elle seule les informations essentielles à son sujet : l’auteur, le titre, la maison d’édition, parfois la mention du genre – poésie, roman, essai… Cette couverture permet donc l’identification immédiate du livre : du genre, du sujet et – si l'aspect graphique de la couverture est réussi – du ton de l'histoire. Une étude du Wall Street Journal révèle qu’une personne passe environ huit secondes à contempler la première de couverture, puis quinze à lire la quatrième.
source : www.lamaisondubourg.net







La raison ?
Il paraîtrait que cela montre notre rapport à la littérature. Nous avons aussi le cliché suivant : les images donnent une image à la littérature plus populaire. Alors que tout de suite, la sobriété d'une couverture va augmenter le sérieux, la qualité de l'oeuvre.


Les grandes maisons d’édition françaises, pour "prouver" la qualité littéraire de leur publication,
ont choisis de n'utiliser qu'une seule et unique couleur pour les représenter : le jaune pour les Editions Grasset, le bleu pour Stock...





Des exemples ...







Un début de renouveau
Avec l'arrivée des livres de Poche, en 1953, qui vont démocratiser le livre avec des couvertures plus vives.




... mouai !

La suite on la doit à Henri Filipacchi, ancien directeur d’Hachette qui souhaite voir les versions françaises du livre de poche, proche de celles américaines, pour rendre le livre plus attractif.


J'ai trouvé une citation de Benoît Berthou qui explique «Les anglo-saxons ont construit leur système d’édition sur le grand commerce, la grande distribution, le loisir. Nous, nos éditeurs se sont d’emblée inscrits dans le savoir, le domaine intellectuel. Quand la profession a émergé, c’était pour mettre en avant de grands auteurs engagés, des gens qui avaient quelque chose à dire du monde, comme Victor Hugo. Les éditeurs ont donc une place et un crédit extrêmement importants en France.»

En France, on met l'accent sur la maison de l'éditeur, il est plus difficile pour un livre anglophone de savoir à quelle collection, ni même à quelle maison il appartient.

Aux USA, chaque livre est différent et cela même s'il appartient à la même maison.
Pour eux, la couverture doit donner des éléments d’information au lecteur. Alors qu'en France, l’identité d’un livre tient de sa collection.



Actuellement nous trouvons plutôt ceci en rayon ...
C'est pas encore ça...


... et si ça changeait !!



Bon en fait je dis des bêtises, en France, cela s'améliore. Beaucoup du côté des ados et des livres dit Young Adult et cela commence aussi chez quelques livres adultes ! Mais bon quand on voit la majorité des couvertures de livres français, on se dit qu'il y a encore du boulot.


C'est mieux, non ?



Pour ceux qui souhaitent lire en VO du coup, je suis tombée sur cet article sur le blog fairyneverland, qui donne pas mal de conseils pour se lancer. Très instructif !
le lien : http://www.fairyneverland.com/category/chronique-livre/



Je termine avec une petite sélection de livres VO vus dans ma librairie :












Les Apparences, ou le swap du printemps



Avec Maitetxu du blog Jolie Culture.com, nous avons réalisées un swap de printemps.
C'est ainsi que j'ai vu arriver un midi, un beau paquet avec à l'intérieur un livre dont je ne connaissais pas du tout l'histoire : Les Apparences de Gillian Flynn.


RÉSUMÉ
Amy et Nick forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise financière, ils ont quitté Manhattan pour s'installer dans le Missouri. Un jour, Amy disparaît et leur maison est saccagée. L'enquête policière prend vite une tournure inattendue : petits secrets entre époux et trahisons sans importance de la vie conjugale font de Nick le suspect idéal. Alors qu'il essaie lui aussi de retrouver Amy, il découvre qu'elle dissimulait beaucoup de choses, certaines sans gravité, d'autres plus inquiétantes. 



MON AVIS
Ce livre je n'en avais jamais entendu parlé, ni de son adaptation au cinéma d'ailleurs...
Et le voici entre mes mains, après avoir ouvert ce beau paquet envoyé par Maitetxu.

Je commence la lecture... chapitre par chapitre nous découvrons l'histoire, leur histoire passée de leur point de vue et à la fois celle que nous allons suivre : celle de la disparition d'Amy. A travers Nick dans un premier temps, lui nous raconte l'instant présent ; puis la version d'Amy à travers son journal intime, nous faisant ainsi revivre leur rencontre, leur vie de couple ensemble...

... jusqu'au jour ...

Et là nous passons à la seconde partie.
Virement de situation et je suis contente de voir que je ne me suis pas trompée !

Plus prenante, plus psychologique, car l'on comprend le caractère machiavélique, diabolique dont tout ceci tourne.

Je ne peux pas trop en dire de peur de dévoiler trop de choses.

Avec ce livre la psychologie est de mise, on joue avec nos nerfs, nos émotions. L'on se sent impuissant face au déroulement de l'intrigue.

Je ne lâchais plus mon livre, voulant savoir. La fin on la devine, on la craint, ne voulant pas y croire, et pourtant c'est pire que ce que l'on imaginait.
Enfin un thriller qui dérange et change de tous ces romans dont la fin est si prévisible.

Une fois ma lecture terminée, je referme le livre et :

1-  j'envoie aussitôt un message à Maitetxu pour la remercier,
2- je cours pour aller voir le film tant que je suis encore dans l'ambiance.





Vous voulez lire la critique de Maitetxu sur JolieCulture.com, c'est par ici !






ET DONC LE FILM ?

La question quand on visionne un film tiré d'un roman reste toujours la même : est-ce une bonne adaptation ?
Et malheureusement, dans une grande majorité des cas nous sommes déçus du résultat. Nous ne retrouvons pas forcément l'ambiance, de gros changements sont faits, des informations manquent... bref jamais content. (mise à part quelques exceptions bien entendu cela ne peut être toujours mauvais non plus).

Et là... mais quelle bonne surprise : Gone Girl tient ses promesses !! Bon en même temps c'est David Fincher le réalisateur.










Le film reprend le style du livre avec la décomposition des chapitres à travers les deux protagonistes.
Certes quelques détails diffèrent, mais sans qu'il y ait de gros changements sur l'histoire.

L'histoire de base est si complexe, que je dois donner quelques précisions à mon compagnon qui regarde avec moi et qui n'a pas lu le livre lui (je ne lui en ai pas vraiment laissé le temps en même temps).








L'intrigue dérangeante est là, l'effet psychologique du livre est retrouvé. Mon compagnon est à la fin du film dans le même état que moi à la fin de la lecture du livre... plutôt bon signe, non ?

C'est une belle adaptation et c'est suffisamment rare pour le souligner.









A voir !!



* * * * * * * * * *


J'écoute Camelia Jordana & Bertrand Belin

crédit photo : France Inter

Il y a pas très longtemps j'ai entendu passer cette chanson sur France Inter. Cette chanson intitulée "Le mot juste" est un duo entre les chanteurs Bertrand Belin et Camélia Jordana.


Bertrand Belin, je ne le connais pas beaucoup, mais je vais chercher à écouter plus ce qu'il fait car cette chanson m'a vraiment plu. Pleine de douceurs. Lui a des intonations de Jean-Louis Murat, vous ne trouvez pas ?

Il est chanteur compositeur originaire de Quiberon et il a sorti son 5e album Cap Waller  à l’automne dernier.

Le clip aurait été tourné dans une contrée, pas si loin d'ici, ... en Bretagne à Langon (en Ile et Vilaine).

En passant, je salue la qualité des chansons diffusées sur France Inter, on y fait toujours des découvertes !

Je vous laisse écouter par vous-même.


Mes chaines Youtubes




Depuis peu, je suis quelques chaines sur Youtube, je suis vraiment novice dans ce domaine là, mais certaines me plaisent vraiment pour leur style unique. Je prends plaisir à suivre et regarder, je voulais partager avec vous les 3 chaînes que je suis le plus.



1/Friendly Beauty

Je vous en ai déjà parlé ici, Julie du blog Friendly Beauty a aussi sa chaîne youtube. J'adore son peps et son énergie. Nous sommes loin de la chaîne de la nénette qui va vous conseiller tout et n'importe quoi et ayant tous les mois un mascara différent "coup de coeur qu'elle adore, qu'elle utilise tous les jours".

Elle est naturelle, optimiste, c'est frais et je retrouve totalement l'ambiance que j'aime dans son blog.

On sent le côté sincère de ce qu'elle recommande. Si elle parle de quelque chose c'est parce qu'elle l'a réellement testé et pas seulement parce qu'on lui a envoyé. Si elle n'aime pas elle le dit, mais généralement elle n'est pas là pour casser mais plus pour parler de ce qu'elle aime. Ce que j'apprécie.





Avec ses vidéos  Hauls, j'aime particulièrement ses vlogs qui retracent sa journée, je ne connaissais pas du tout ce genre de vidéos, c'est avec elle que j'ai découvert ce principe.

Elle se décrit comme :  "Bretonne, gourmande, et "beauty addict", je suis végétarienne à tendance végétalienne / vegan. J'aime la nature et les animaux aussi fort que des cookies au chocolat qui sortent du four. Et j'essaie de faire de mon mieux pour utiliser des produits naturels et Bio dans mon petit quotidien."

lien vers sa chaine Youtube 
son blog 


* * * * * * * * * * *


2/  My Pretty Book

Suite logique de son blog, elle reprend sur sa chaîne ses dernières lectures, ses bilans du mois passés, elle nous montre ses réceptions livresques...

J'aime sa gentillesse, son authenticité.

Son blog est un complément de sa chaîne youtube et inversement, ils apportent chacun à l'autre. Je ne suis pas particulièrement fan des chaines lectures des autres youtubeuses, déjà car ce sont les livres jeunesses qui sont le plus souvent abordés et aussi car elles ont un style trop enfantines pour moi, bruyantes, bref elles ne me donnent pas envie de lire.
Et pour une chaîne de lecture cela pose problème.






Fiona est posée, structurée, si elle n'aime pas elle explique pourquoi, c'est argumenté. Après on est d'accord ou on ne l'est pas, mais j'ai une adulte en face de moi qui me parle honnêtement d'un livre qu'elle a lu.

Quand j'ai commencé à la suivre elle ne montrait que le bas de son visage pour garder son anonymat. Je l'apprécie et la respecte d'autant plus pour cela. Elle restait ainsi elle-même et cela la rendait unique par rapport aux autres.
Depuis peu, elle a changé d'avis et sur ces dernières vidéos on la voit "entièrement", elle a commencé la vidéo en expliquant son choix. Je la respecte d'autant plus pour cela. Ce choix incombe à elle seule et le fait qu'elle en parle et l'explique renforce pour moi sa sincérité et la sympathie que je peux avoir pour elle.


lien vers sa chaîne youtube
son blog



* * * * * * * * * * *



3/ Lemon June

Je l'ai découvert très très récemment grâce à Pinupapple and Books et leurs vidéos-tags diffusées la semaine dernière.





Contrairement à beaucoup, Lemon June n'a pas de blog, il s'agit juste de sa chaîne youtube. Elle nous parle ici de ces lectures, coup de cœur ou déception.

Elle a un style particulier bien à elle, elle est très dynamique, mais dans le sens entraînante. J'aime beaucoup sa façon d'être, un peu fofolle. J'adore.

Cette chaîne est assez récente puisque les premières vidéos ont été publiées il y a trois mois.

J'ai particulièrement apprécié ses vidéos "lecture en direct" où on la voit en train de lire un livre et elle nous donne ses impressions au fur et à mesure. Je vous rassure la vidéo ne dure pas 3 jours, elle les raccourcit, mais le principe est original.


Elle se décrit comme "bipède de type féminin avec deux pouces opposables qui parle de lecture, livres et autres joyeusetés".


lien vers sa chaîne youtube
sa page facebook




* * * * * * * * * * *


D'autres viendront sûrement s'ajouter à elles.


Suivez vous des youtubeuses/youtubeurs ??







Dernières lectures

J'ai pas mal lu en avril et j'ai eu pas mal d'acquisition, le fait d'avoir eu mon anniversaire y a beaucoup joué. Voici un premier retour de ces lectures.





1/ Un intérêt particulier pour les morts
de Ann Granger


RÉSUMÉ
Londres, 1864. Lizzie Martin accepte un emploi auprès d'une riche veuve dont la précédente dame de compagnie s'est enfuie avec un inconnu. Mais quand le corps de la jeune fi lle est retrouvé dans le chantier de la gare St Pancras, Lizzie décide de mener sa propre enquête. Elle pourra compter sur l'aide d'un ami d'enfance devenu inspecteur, Benjamin Ross, pour découvrir la vérité sur la mort de cette femme... dont le sort semble étroitement lié au sien.


MON AVIS
Ce livre me faisait vraiment envie depuis un moment, j'étais tombée sur le tout dernier dans ma librairie, le 4e tome de la série. La couverture d'un beau doré avec une femme de dos dans une magnifique robe du 19e... Ça et le résumé, j'ai été tout de suite accrochée.

Après m'être renseigné un peu sur le net et voir les différents retours, notamment sur le groupe de lecture Mango and Salt. J'ai été voir s'il était à ma bibliothèque : le second était là... mais tout seul ! La bibliothèque n'a pas acheté le tome 1... On ne cherchera pas...

Puis une occasion se présente, une vente occasion justement, du coup je me le commande. Et me voilà avec le fameux livre !

Je commence la lecture et le décor s'implante très vite au sein d'un Londres de l'époque victorienne. Un Londres en pleine mutation, que nous découvrons avec les yeux d'Elizabeth Martin, l'histoire commence avec son arrivée dans la ville.


La structure du livre alterne deux points de vues de personnages, un chapitre après l'autre : celui d'Elizabeth Martin et l'inspecteur Ben Ross. Cela nous permet d'avoir deux points de vue différents, deux styles.

J'ai bien aimé le rythme de l'intrigue, le franc-parler de Lizzie qui amorce la libération de la femme dans cet univers très confiné des femmes à cette époque.

J'ai lu une critique qui faisait la comparaison avec une autre Elizabeth tout aussi British :  Elizabeth Bennett. Et je dois avouer que ce n'est pas bête comme rapprochement, entre son père médecin en province, sa volonté d'aimer le mari qu'elle choisira, sa spontanéité, son féminisme... Je ne serai pas surprise que les livres de Jane Austen ai inspirée l'auteur, Patricia Ann Granger.

Et enfin... c'est drôle et léger avec un début d'histoire d'amour ! Que demander de plus !
Bref une super lecture, j'ai vraiment adoré et il ne me reste plus qu'à me rendre à ma bibliothèque : ils ont le tome 2 c'est sûr!!  ;)




* * * * * * * * * * * * 


2/ Tout est sous contrôle, le tumultueux quotidien d'Olympe McQueen
Sophie Henrionnet



RÉSUMÉ
Olympe a 38 ans, un emploi de photographe culinaire qui ne lui plaît qu'à moitié, une fille de 12 ans bien plus mature qu'elle, une famille déjantée, des copines délurées et un ex-mari, Bertrand, qui l'appelle chaton. Lorsqu'elle perd son job, elle supplie son meilleur ami Hugo, qui tient une agence de détectives spécialisée dans les arnaques aux assurances de l'embaucher. Faisant valoir son expérience de photographe, elle réussit à intégrer l'équipe de détectives à une condition : elle ne devra s'occuper que des affaires les plus simples. Bien entendu, Olympe n'est pas assez raisonnable pour respecter les consignes et l'appel des commissions versées à chaque résolution d'affaires est trop fort pour qu'elle garde ses fesses confortablement posées sur le siège de sa voiture... Mais que va-t-il se passer quand les cadavres commencent à s'accumuler et que l'on cherche à l'éliminer à son tour ?



MON AVIS
La couverture, ici aussi, m'avait interpellée, le résumé m'a achevé.
D'ailleurs j'avais prévenu pour mon anniversaire : il était en tête de liste dans mon top 4 ! Je l'ai eu .... et je l'ai lu.

C'est mon premier roman de Sophie Henrionnet, sûrement pas le dernier.
Tout est sous contrôle est une comédie romantique, dit « chick-lit ». J'ai toujours un peu peur avec ce genre de livres, c'est assez nié la plupart du temps, plat et insipide.

Ici la lecture est très fluide et drôle, même complètement loufoque, Olympe est une Bridget Jones à la française.

Photographe ... comme moi, elle est maladroite... comme moi, hyper active, une poisse incroyable ... comme moi.
Une fille, maligne, adorable, hyper mature... bon euh pas comme moi.
Alors forcément on s'attache aux personnages, comment leur résister !?

L'aspect détective-enquête n'est pas assez mis en avant je trouve, mais je préfère les policiers aux livres romantiques, du coup ça joue. On parle vraiment beaucoup d'Olympe, de sa vie et ses péripéties. Peut être que maintenant que le décor est planté, dans les prochains (s'il y a), les enquêtes seront plus approfondies.

Dans le même style, vous trouverez les codes qui font Gilmore Girls ou Clara Sheller. En lecture il me rappelle Cinq filles, trois cadavres, mais plus de volant d'Andrea H. Japp.


Bref c'est frais et rafraîchissant.
Idéal pour avoir l'impression d'être normale et pour nos vacances : imaginez-vous avec sur une chaise longue et un cocktail-smoothie à côté de vous.
Vous m'en remettrez un svp ??!!  ...  un cocktail avec une suite !




* * * * * * * * * * * * 



3/  L'homme qui tua Lucky Luke
de Matthieu Bonhomme


RÉSUMÉ
Par une nuit orageuse, Lucky Luke arrive dans la bourgade boueuse de Froggy Town. Comme dans nombreuses villes de l'Ouest, une poignée d'hommes y poursuivent le rêve fou de trouver de l'or. Luke souhaite faire une halte rapide. Mais il ne peut refuser l'aide qui lui est demandée : retrouver l'or dérobé aux pauvres mineurs du coin la semaine précédente. Avec l'aide de Doc Wednesday, Lucky Luke mène une enquête dangereuse, confronté à une fratrie impitoyable qui fait sa loi à Froggy Town, les Bone.



MON AVIS
Alors là on s'attaque à un classique dans le genre BD.
Luky Luke ... toute mon enfance... à me faufiler dans la chambre de mes parents pour aller chercher une des bds de mon père et aller la lire tranquillement.

J'ai toujours eu peur quand quelqu'un reprend la suite d'une bd connue (et même très connue), genre Astérix (qui franchement en ont perdu).
Mais celui-ci est différent, déjà il n'était pas signé Laurent Gerra (ça joue, non??).
C'est une vraie BD de western et pour adulte.

La couverture l'avait présagé, j'ai adoré le style du dessin, très proche du Lucky Luke que l'on connaît, un poil plus sombre. J'ai donc craqué et je l'ai acheté.

Par contre cela commence mal : "J'ai tué Lucky Luke !!" ... quoi déjà mais je commence à peine ma lecture. Mathieu Bonhomme nous tient en haleine, mais que c'est il donc passé ??

Comme je le disais il est plus sombre, plus adulte mais surtout tout autant Lucky Luke car l'auteur fera de nombreuses reprises des clins d'oeil aux anciennes bds mais aussi aux films de western. Pour nous plonger encore mieux dans l'ambiance.

Mathieu Bonhomme nous régale ! Une très bonne surprise !





* * * * * * * * * * * * 




Et avec ça on boit quoi ??
Je suis tombée sur ce thé et je me dis qu'il était fait pour cette sélection : le thé Pina Colada de chez T pour Thé.  Avec des morceaux de pommes, d'ananas confits, des chips de noix de coco, des écorces d'oranges.
Bien glacé bien sûr !




* * * * * * * * * * * * 



J'ai vu : Wild



SYNOPSIS
Après plusieurs années d’errance, d’addiction et l’échec de son couple, Cheryl Strayed prend une décision radicale : elle tourne le dos à son passé et, sans aucune expérience, se lance dans un périple en solitaire de 1700 kilomètres, à pied, avec pour seule compagnie le souvenir de sa mère disparue… Cheryl va affronter ses plus grandes peurs, approcher ses limites, frôler la folie et découvrir sa force.Une femme qui essaye de se reconstruire décide de faire une longue randonnée sur la côte ouest des Etats-Unis.








MON AVIS

Wild est un film inspiré d'une histoire vraie du québécois Jean-Marc Vallée, déjà il part bien. J'ai voulu le voir dès sa sortie, malheureusement il n'est pas passé dans ma ville... allez savoir pourquoi.

Du coup, assez déçue, j'ai dû attendre ... jusqu'à ce jour ! Surtout depuis sa sortie en dvd (oui ça aide).

Dans la lignée d'Into the wild, dans sa version féminine, Reese Witherspoon, alias Cheryl Strayed, décide de faire un trek pour se retrouver, se pardonner et oublier. Mais pas n'importe lequel : le Pacific Crest Trail, l'un des plus difficiles d'Amérique, menant de la frontière mexicaine aux forêts de l'Oregon.

Et cela, bien sûr, alors qu'elle est totalement inexpérimentée.

Cela donne des situations "drôles" comme lorsqu'elle prépare son sac beaucoup trop gros pour elle. Mais à la fois des scènes très dures où l'on comprend la dangerosité de la nature. Là encore difficile de ne pas faire le rapprochement avec Into the wild.





Les images sont justes sublimes, cela donne envie de s'y essayer (en commençant par un trek moins difficile), partir se retrouver. L'histoire est poignante et j'ai particulièrement aimé le montage : cela commence lorsqu'elle se prépare pour son trek, sans savoir pourquoi réellement pourquoi. Mais au fur  et à mesure que le film avance et qu'elle franchit les étapes, des flash-backs vont nous permettre de comprendre son histoire, ce qu'il s'est passé pour qu'elle soit amenée à parcourir ce chemin.

Un très beau film qui fait réfléchir, comme je les aime. Et avec de magnifiques paysages en prime.

Au final, il me donne envie de lire le lire, j'imagine y trouver plus de détails surtout que j'en ai entendu du bien.









L'avez vous vu ou lu ??? Qu'en avez vous pensé ?? 












Découverte insta : linghuato

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas fait découvrir un artiste par instagram. Aujourd'hui c'est LingHuato.






J'adore cette application, elle permet de découvrir plein de choses. Non, on ne trouve pas sur instagram que des gens qui prennent en photo leur quotidien, mal cadrée ou avec un gros flou, il y a aussi de véritables pépites et j'aime quand je tombe sur une.


Je crois qu'il/elle est thaïlandaise, je n'ai pas réussi en savoir plus sur l'auteur (homme / femme ; âge... ??), mais bon, nous n'en avons pas réellement besoin pour admirer ses photographies. On regarde ?























Pour voir le compte instagram de LingHuato






Le Gourmet Solitaire et ses adresses sur Paris



Petit article différent aujourd'hui : connaissez vous le Gourmet Solitaire ??

Il s'agit d'un manga de Jirô Taniguchi et le second tome vient de sortir, il s'appelle Les Rêveries d'un gourmet solitaire. et j'ai eu la chance l'avoir dans mes cadeaux pour mon anniversaire. Surtout qu'il sort 11 ans après ce premier opus.

C'est un manga un peu particulier pour ceux qui ne connaissent pas : chaque chapitre est une invitation à découvrir un ou plusieurs plats japonais, à travers les pérégrinations du personnage principal dans Tokyo et le Japon. Certain feront renaître chez lui de vieux souvenirs.






Je vous avais fait un petit article sur le tome 1 que j'avais lu et très appréciée (à relire ici). Surtout étant une admiratrice du Japon et de ses mets. (Le second article, sur la suite donc, est en cours de préparation).





RESUME du tome2
Toujours en quête d’expériences culinaires aussi simples qu’essentielles, le gourmet solitaire laisse ses pas – et son appétit, le mener aux restaurants qui pourraient nourrir son corps et, plus que jamais, son esprit. Il peut chercher des valeurs sûres, mais ne s’interdit pas de se surprendre. La cuisine japonaise est son terrain de jeux de prédilection, mais il sait se faire gourmet sans frontières, notamment lorsqu’il est de passage en France.





Suite à sa sortie, Télérama a établi dans un article différentes adresses sur Paris où l'on peut retrouver et déguster les plats dessinés par Jirô Taniguchi. Cela inclus le tome 1 et 2. Belle idée je trouve, c'est pour cela que je me suis dit que j'allais vous la faire partager.






Pour chaque plat vous avez les adresses, les critiques des restaurants quand c'est fait et les conseils de la revue.
Les plats sont classés ainsi :
les sushis, unagi-don (bol d’anguille grillée sur riz), takoyaki (beignets de poulpe), barbecue coréen, udons , tonkatsu (Sandwich au porc pané), oden en soupe (sorte de pot-au-feu japonais est également servi chez ce spécialiste des udons), nouilles chinoises froides et ramen, chazuke, sû-ramen et ramen au porc et riz.



... Ca me donne faim tout ça ...



Lien vers l'article : www.telerama.fr/sortir/gourmet-solitaire-ou-manger-les-plats-dessines-par-jiro-taniguchi-dans-paris



Retrouvez ici le tome 2 : www.amazon.fr


Bilan livres&films avril2016



Beau bilan pour ce mois d'avril 2016, j'ai bien lu et j'ai reçu beaucoup, beaucoup de livres ! J'en ai acheté aussi beaucoup puis nous en avons discuté encore et encore.


Petit bilan :
6 livres lus, dont 3 romans et 3 bds, 
1 film vu au ciné, 
7 livres reçus à mon anniversaire dont 3 bds, 
7 livres achetés ce mois-ci dont 3 bds et 3 en anglais
4 livres empruntés chez mes parents, 
1 classique trouvé chez Emmaüs, Manon Lescaut de l'abbé Prévost,
0 abandon,
aucun livre emprunté à la bibliothèque (mais 5 livres suggérés à l'achat), 
... bref ma PAL a atteint les 16 livres en attentes
J'ai aussi terminé mon challenge Goodread de 30 livres lus dans l'année !!

Ah oui et une pièce de théâtre !

Niveau blog c'est aussi 5 articles (moyen, va falloir faire mieux en mai).


J'ai aussi fait la rencontre de notre nouvelle libraire à Cherbourg, Les Schistes Bleues, une personne d'une gentillesse incroyable et qui m'a donné envie de lire (vaut mieux vous me direz) ! Elle a fait de cet endroit une jolie petite librairie où j'aime me balader.

* * * * *



J'ai adoré

Les jours sucrés de Loïc Clément  (merci Mathou) {BD}

Les contes de la ruelle de Nie Jun  {BD}

Un intérêt particulier pour les morts de Patricia ANN GRANGER - mon coup de coeur !!

Tout est sous contrôle : Le tumultueux quotidien d'Olympe McQueen de  Sophie Henrionnet   { anniversaire 2016 }



J'ai aimé

Toutes les vagues de l'océan de Víctor Del Arbol { noël 2015 }





La bonne surprise

 L'homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme  {BD}




Je me suis acheté

- Un intérêt particulier pour les morts de Patricia Ann GRANGER

Les contes de la ruelle de Nie Jun  {BD}

Les jours sucrés de Loïc Clément  (merci Mathou) {BD}

 L'homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme {BD}





I buy it  {english book}

- The Invisible Librairy by Genevieve Cogman

- The Buried Giant by Kazuo Ishiguro

- The Little Paris Bookshop de Nina George

...ce qui m'a donné l'idée d'un article futur.








On m'a offert

- Tout est sous contrôle : Le tumultueux quotidien d'Olympe McQueen de  Sophie Henrionnet   { anniversaire 2016 }

- Okko, tome 10 d'Hub   {BD}  { anniversaire 2016 }

- Les rêveries du Gourmet solitaire, tome 2 de  Jiro Taniguchi {BD}  { anniversaire 2016 }

- Petites coupures à Shioguni de Florent Chavouet { anniversaire 2016 }

- 3 jours et une vie de Pierre Lemaitre   { anniversaire 2016 }

- Les Montagnes Allucinées de H. P. Lovecraft { anniversaire 2016 }  offert par Maitetxu du blog JolieCulture.com

Chattitudes : Ce qui me dit mon chat  de l'illustratrice Sayo Koizumi





J'ai envie de m'acheter

- L'île sans sourire d' Enrique Fernández  {BD}

- Beignets de tomates vertes  et La dernière réunion des filles de la station-service de Fannie Flagg suite aux lectures proposées par Victoria sur son club de lecture MangoandSalt

- La couleur pourpre de Alice Walker ; La blancheur qu’on croyait éternelle de Virginie Caron  // Crème anglaise de Kate Clanchy  suite aux lectures proposées par MyPrettyBooks pour son club de lecture OurPrettyBooks

- L'invention des ailes de Sue Monk Kidd car j'en ai beaucoup entendu parlé, surtout par Fiona de MyPrettyBook, la couverture est magnifique également.





Je suis intriguée par

- Un petit livre oublié sur un banc tome 1et 2 par Mig Jim
Résumé : Certains livres peuvent changer une vie... 
Camélia est assise sur un banc public. À côté d’elle, un livre est posé, comme abandonné. Elle l’ouvre et y découvre une dédicace invitant à le prendre, le lire et le déposer en retour sur un banc pour un prochain lecteur. Amusée, Camélia l’emporte. En le feuilletant chez elle, elle s’aperçoit que certaines lettres sont entourées et forment un message, une invitation à communiquer. Touchée et piquée de curiosité dans son quotidien banal et ennuyeux, elle aussi entoure des lettres, qui forment des mots, presque un voeu et repose l’objet sur un banc dans l’attente d’une réponse... S’engage dès lors une correspondance «à livre ouvert» avec un mystérieux inconnu...



* * * * *



J'ai vu

- Sherlock Saison 1, épisodes 2 et 3

- Le Livre de la Jungle  { à relire ici } - toujours en salle




J'ai envie de voir

- Les Malheurs de Sophie, en salle actuellement





* * * * *



Et en mai ???


Déjà je commence avec une rencontre lecture avec notre petit club de lecture (et j'ai hâte d'y être),

J'attends également avec impatience les livres choisis dans les clubs de lecture de MangoAndSalt et MyPrettyBook.

Et puis bon j'ai pas mal de lectures à faire, la suite des aventures d'Elisabeth Martin, etc

Niveau culture, le festival Jazz sous les Pommiers commence cette semaine, je devrais y aller dans le weekend.